Santé

La Croix-Rouge fortement mobilisée contre la peste à Madagascar

Solidarité

Témoignages.re / 12 octobre 2017

Dans un communiqué diffusé hier, la Croix-Rouge détaille ses actions contre la peste à Madagascar depuis sa base de La Réunion.

JPEG - 58.9 ko

Le premier décès dû à la peste a été enregistré le 27 août dans la région de Vakinakaratra. En date du 10 octobre, 48 décès sont attribués à la maladie et 449 cas ont été recensés (dont 322 de forme pulmonaire). La capitale du pays, Antananarivo, carrefour des 6 grandes provinces de Madagascar, est l’un des districts les plus affectés, suivi de Toamasina (Est) et de la zone autour de Faratsiho (Centre).

Selon les données du Ministère de la Santé Publique malgache, entre le 1er août et le 10 octobre 2017, 35 districts ont été impactés par l’épidémie de peste. Actuellement les centres hospitaliers de la capitale malgache sont à la limite de la saturation.

Un premier fonds d’urgence a été alloué par la FICR afin de permettre à la CRM de mettre en place ses premières actions d’urgence. Face à la propagation rapide de l’épidémie, la Croix-Rouge devrait amplifier ses activités dans les prochains jours.

La Croix-Rouge malgache est membre du cluster national Santé. Elle a déclenché l’alerte rouge et mobilisé 1 000 volontaires dans les districts concernés. Sur le terrain les équipes mènent des actions de surveillance à base communautaire visant à contribuer à la réduction de la mortalité due à la maladie à travers des actions de prévention et de réponse à l’épidémie.

La stratégie de riposte proposée par la Croix-Rouge malgache a été définie en concertation avec l’OMS et le Ministère de la Santé Publique, il comporte 5 principaux axes : la surveillance à base communautaire et le traçage des cas-contact, la mobilisation communautaire / changement de comportements, l’assainissement et la gestion des déchets, la lutte anti-vectorielle, l’évaluation continue.