Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

La quarantaine de tous les passagers à La Réunion : « préconisations » de deux syndicats de professionnels de santé toujours d’actualité ?

En juillet 2020, la situation était moins grave et des professionnels de santé avaient soutenu la quarantaine pour tous les passagers

mercredi 8 décembre 2021, par Manuel Marchal


Concernant les passagers venant de France, « nos préconisations sont toujours les mêmes, à savoir un test réalisé 72 heures avant le départ, septaine à l’arrivée sur le département avec limitation de la vie sociale et test à J7. » Ces préconisations émanaient de deux syndicats de professionnels de santé qui s’alarmaient de la situation en juillet 2020. Aujourd’hui, cette situation sanitaire est encore plus grave qu’en juillet 2020. Pourquoi ne pas mettre en œuvre au minimum ces préconisations qui étaient portées par deux syndicats de professionnels de santé ?


Dans une lettre ouverte adressée en juillet 2020 au ministre de la Santé et à la ministre des Outre-mer, la Communauté des Professionnels de Santé de La Réunion et l’Union Régionale des Médecins Libéraux de l’Océan Indien avait signalé un manque de cadrage des évacuations sanitaires à destination de La Réunion.

Durant cette période de l’année 2020, Madagascar était confrontée à son plus important pic épidémique depuis l’importation du coronavirus à Madagascar en mars précédent. La Réunion accueillait alors plusieurs évacuations sanitaires par semaine depuis Madagascar ou Mayotte.

Voici ce que disaient ces deux syndicats de professionnels de santé, qui proposaient que :

« La mise en quatorzaine soit maintenue pour les arrivants de la zone Océan Indien ;
des structures d’hébergement soient prévues pour ces arrivants car l’expérience montre que l’isolement est le plus souvent illusoire dans les familles ;
le dépistage avant le départ, mais également à J14 avant lever de la quatorzaine, soit maintenu.
Par ailleurs concernant les voyageurs en provenance de métropole, nos préconisations sont toujours les mêmes, à savoir un test réalisé 72 heures avant le départ, septaine à l’arrivée sur le département avec limitation de la vie sociale et test à J7. »

Comment expliquer que de telles recommandations ne soient pas mises en œuvre par les autorités ? Comment justifier qu’au prétexte de la présence du variant Omicron, tous les passagers allant et revenant d’Afrique australe soit soumis à leur arrivée à une quarantaine stricte de 10 jours, alors que dans le même temps, les passagers transitant par un aéroport parisien avant de venir à La Réunion n’aient qu’à présenter un résultat négatif à un test de dépistage COVID-19 quand ils sont vaccinés ?

Le variant Omicron circule en France, pourquoi ne pas prendre les mêmes mesures de précaution pour tous les passagers dès leur arrivée ?
Pourquoi ne pas mettre en œuvre au minimum cette préconisation qui était portée par deux syndicats de professionnels de santé ?

M.M.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus