Santé

Le BTP fixe ses conditions : « protection des salariés priorité absolue »

Les chantiers vont continuer à La Réunion

Témoignages.re / 22 mars 2020

La FRBTP annonce qu’à la suite d’un accord avec le gouvernement et des syndicats du BTP dont la FFB, la FNTP et la CAPEB, les chantiers pourront continuer à condition de respecter 4 préalables décrit dans le communiqué reproduit ci-après.

JPEG - 121 ko

« Nos instances nationales, la FFB et la FNTP, accompagnées de la CAPEB, se sont accordées avec le Gouvernement sur plusieurs principes visant à rendre possible la reprise progressive de l’activité. La FRBTP rappelle que « La protection des salariés est une priorité absolue » et « appelle les entreprises et les salariés du BTP à ne pas transiger sur ce point dans la poursuite de leurs activités ».

LA FRBTP salue le travail mené par les instances nationales du BTP auprès du Gouvernement sur les difficultés que peuvent rencontrer nos professions dans la mise en place des gestes barrières, mais aussi dans notre capacité à s’approvisionner en matériaux et matériels et à mobiliser le personnel nécessaire. Une situation ayant conduit au ralentissement, voire à l’arrêt, de nombreux chantiers, en France comme à La Réunion, depuis une semaine.

Il revient aujourd’hui aux pouvoirs publics de rassurer les acteurs économiques sur des points qui peuvent les décourager de reprendre leurs activités, notamment leurs responsabilités en matière de prévention des risques et de respect des délais et d’exécution des chantiers.

C’est la raison pour laquelle quatre préalables ont été demandés pour assurer une reprise dans des conditions acceptables pour le BTP :

1. La publication d’un protocole préparé par l’OPPBTP (L’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) et validé par les ministères du Travail et de la Santé. Il précisera l’ensemble des mesures et des procédures applicables pour assurer des conditions sanitaires satisfaisantes sur les chantiers parce que la sécurité de nos salariés est essentielle.

2. L’assurance que la responsabilité pénale des entreprises ne sera pas engagée dès lors qu’elles auront satisfait à l’obligation de moyens.

3. La clarification des considérations contractuelles de façon à ce qu’une entreprise ne se retrouve pas en difficulté vis-à-vis de ses donneurs d’ordre si elle n’est pas en capacité de poursuivre son activité.

4. L’assurance d’une communication claire et sans ambiguïté de la part de l’État.

La protection des salariés est une priorité absolue et a toujours été au coeur de nos préoccupations. La FRBTP appelle les entreprises et les salariés du BTP à ne pas transiger sur ce point dans la poursuite de leurs activités.

Dans l’attente des travaux pour la mise en place des mesures citées au-dessus, la FRBTP reste à la disposition des entreprises du secteur pour toutes les informations sur la situation actuelle et les questions qu’elles pourraient se poser (contact@frbtp.re). »