Santé

Les décès liés à la rougeole diminuent mais la maladie n’est pas encore éradiquée

Près de 100.000 morts l’an passé

Témoignages.re / 31 octobre 2017

Les décès annuels dus à la rougeole sont passés à moins de 100.000 pour la première fois l’année dernière, ont annoncé jeudi les Nations unies et d’autres agences internationales, tout en avertissant que l’objectif d’éradication de cette maladie était loin d’être atteint.

JPEG - 82.5 ko

« Nous avons constaté une baisse importante des décès dus à la rougeole depuis plus de deux décennies, mais nous devons désormais tout faire pour qu’il n’y ait plus un seul cas », a déclaré Jean-Marie Okwo-Bele, directeur du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’OMS, dans un communiqué conjoint sur l’Initiative contre la rougeole et la rubéole (M&RI).

L’étude, publiée par M&RI - un partenariat formé en 2001 entre le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), l’OMS, la Fondation de l’ONU, la Croix Rouge américaine et le Centre américain pour le contrôle des maladies - souligne que c’est la première fois que les décès dus à la rougeole dans le monde sont inférieurs à 100.000.

« L’éradication de la rougeole ne sera possible que si tous les enfants, partout, sont vaccinés contre cette maladie », a ajouté le Dr Okwo-Bele. Depuis 2000, environ 5,5 milliards de doses de vaccin contre la rougeole ont été administrées à des enfants dans le cadre des services de vaccination systématique et des campagnes de vaccination de masse, ce qui a permis de sauver 20,4 millions de vies environ. Cependant, le monde est encore loin d’avoir atteint les objectifs régionaux en matière d’éradication de la rougeole.

D’après le communiqué conjoint, le taux de couverture par les deux doses de vaccin anti-rougeoleux requises stagne à 85 % environ depuis 2009, bien loin des 95 % nécessaires pour enrayer la maladie et, malgré une augmentation récente, le taux de couverture par la deuxième dose n’était que de 64 % en 2016.

20,8 millions d’enfants ne reçoivent toujours pas leur première dose de vaccin anti-rougeoleux. Plus de la moitié de ces enfants non vaccinés vivent dans six pays : le Nigeria (3,3 millions), l’Inde (2,9 millions), le Pakistan (2 millions), l’Indonésie (1,2 millions), l’Ethiopie (900.000) et la République Démocratique du Congo (700.000).

Puisque la rougeole est une maladie très contagieuse, de fortes épidémies continuent à se déclarer dans ces pays et dans d’autres d’Europe et d’Amérique du Nord, exposant les enfants à des complications médicales graves comme la pneumonie, la diarrhée, l’encéphalite et la cécité pouvant même entraîner la mort.

Les pays où l’on déplore le plus de décès dus à la rougeole sont ceux qui dépendent le plus des ressources destinées à la lutte contre la poliomyélite. Une fois la polio éradiquée, ces ressources qui soutiennent les services de vaccination systématique, les campagnes de lutte contre la rougeole et la rubéole et la surveillance de ces maladies risquent de diminuer et de disparaître, remettant ainsi en cause les acquis.