Santé

Les Réunionnais encore accusés !

Épidémie de chikungunya

Témoignages.re / 16 janvier 2006

En 9 jours, du 4 au 13 décembre, les victimes du chikungunya reconnues par la DRASS sont passées de 5.372 à 5.620, soit 248 de plus (27 nouveaux malades par jour).
Puis en 5 jours seulement, du 13 au 18 décembre, on passe à 5.860 malades, soit 240 cas supplémentaires (48 nouveaux malades par jour). Quasiment le double.
Dans son édition de samedi dernier, “Le Quotidien” publie les derniers chiffres du service de Santé de l’État sur l’extension de l’épidémie : "700 nouveaux cas par semaine sont aujourd’hui enregistrés par la DRASS. (...) Entre 7.600 et 7.800 personnes sont atteintes par la maladie".
Avec 700 personnes supplémentaires contaminées chaque semaine par le virus du chikungunya, cela veut dire que le cap des 100 nouveaux malades par jour a été atteint. Soit 2 fois plus qu’il y a un mois.
Et quelle est “l’explication” de cette "nette accélération du phénomène", selon le responsable de la DRASS interrogé par “Le Quotidien” ? Eh bien, à ses yeux, la cause de ce phénomène pourrait être "le déplacement des personnes malades pendant les fêtes".
Alors que le chikungunya n’est pas transmissible d’un humain à un autre, voilà les Réunionnais encore accusés d’avoir propagé la maladie à travers l’île !
Fort heureusement, cette nouvelle culpabilisation des Réunionnais par un représentant de l’État est implicitement contredite par le fait que "les autorités de santé publique réfléchissent à un nouveau plan d’intervention". Manière de reconnaître que ce qui a été fait jusqu’à présent par l’État n’est pas suffisant pour combattre les moustiques porteurs du virus.

L. B.


Sécurité sociale

Les agents de l’Éducation nationale inquiets

Les 90.000 agents des collèges et lycées, actuellement en cours de transfert vers la Fonction publique territoriale dans le cadre de la décentralisation, craignent de perdre les services de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN), qui gère leur protection sociale (régime de base et complémentaire) depuis 1947.
Consultés par la MGEN, 60% d’entre eux ont, par lettre individuelle, demandé le maintien de la mutuelle comme opérateur unique. Cette pétition a été transmise jeudi dernier au Premier ministre.


Association l’Île de La Réunion contre le chikungunya

43 rue des écoles

97450 Saint-Louis

Fixe : 0262-91-00-05

GSM : 0692-35-51-88