Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Lutte contre la dengue : se protéger contre les piqûres de moustiques

Prévention pour endiguer l’épidémie en cours à La Réunion

vendredi 16 juillet 2021


La dengue se transmet par les piqûres de moustiques. Face à l’épidémie en cours à La Réunion, les autorités sanitaires rappellent les bonnes pratiques pour éviter les piqûres, ainsi que les mesures qui ne protègent pas comme les bracelets anti-insectes, les appareils à ultrasons et les huiles essentielles.


Mesures les plus efficaces

Utilisez des produits répulsifs

L’utilisation des produits répulsifs est l’une des mesures les plus efficaces pour lutter contre la propagation de la dengue. Ces répulsifs cutanés sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes, lors d’activités en extérieur, surtout le matin et le soir. La durée de la protection varie de 4 à 8 heures. Des produits spécifiques sont réservés pour l’enfant et la femme enceinte.

Portez des vêtements longs et couvrants

Il est très fortement recommandé de porter des vêtements clairs et couvrants (manches longues, pantalons, chaussures fermées) pour se protéger, surtout le matin et le soir. Ces vêtements peuvent également être imprégnés par spray ou trempage dans une solution insecticide (perméthrine).

Installez des moustiquaires

La moustiquaire de lit constitue une barrière efficace pour les personnes contraintes d’être alitées en journée et notamment les nouveaux nés. L’emploi de moustiquaires de berceau constitue ainsi le moyen prioritaire de protection pour ces jeunes enfants.

Des moustiquaires peuvent également être posées sur les fenêtres et les portes pour une meilleure protection à l’intérieur des habitations surtout le matin et le soir.

Des mesures complémentaires peuvent également être envisagées : diffuseur électrique, raquette électrique.

Les mesures qui protègent moins

- la pulvérisation dans la maison de « bombes » insecticides (disponibles dans le commerce)

- la climatisation, la ventilation

- l’utilisation de serpentin fumigène (à réserver exclusivement en extérieur).

Les mesures qui ne protègent pas

- les bracelets anti-insectes

- les huiles essentielles (citronnelle, géranium) : la durée d’efficacité, généralement inférieure à 20 minutes, est insuffisante

- les appareils sonores à ultrasons, la vitamine B1, l’homéopathie…

- les rubans, papiers et autocollants gluants sans insecticide…

Des études scientifiques ont démontré que les bougies, les bracelets et les appareils sonores à ultrason sont inefficaces pour se protéger des piqûres de moustiques. La citronnelle ou d’autres huiles essentielles peuvent avoir un pouvoir répulsif mais leur durée d’action est en général très faible et en tout cas beaucoup plus courte que celle des produits répulsifs classiques. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette.

Votre pharmacien pourra vous conseiller sur l’utilisation des répulsifs et les mesures de protection individuelle.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus