Santé

Lutte contre la pollution responsable de plus de 12 millions de décès par an

Accord entre l’ONU Environnement et l’OMS en faveur de la santé environnementale

Témoignages.re / 15 janvier 2018

L’ONU-Environnement et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont convenu d’un nouveau partenariat de grande envergure pour accélérer les mesures visant à réduire les risques pour la santé attribuable à la pollution de l’environnement qui causent environ 12,6 millions de décès par an.

JPEG - 46.8 ko
Le ballet incessant des camions au service d’une route en mer bien hypothétique est néfaste pour la santé.

La semaine dernière à Nairobi (Kenya) Erik Solheim, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, ont signé un accord visant à intensifier les actions conjointes de lutte contre la pollution atmosphérique, le changement climatique et la résistance aux antimicrobiens, ainsi qu’ à améliorer la coordination sur la gestion des déchets et des produits chimiques, la qualité de l’eau et les questions liées à l’alimentation et à la nutrition. La collaboration comprend également la gestion conjointe de la campagne de plaidoyer BreatheLife visant à réduire la pollution de l’air aux bénéfices du climat, de l’environnement et de la santé.

Accord le plus important depuis 15 ans

Bien que les deux organismes collaborent dans divers domaines, il s’agit de l’accord officiel le plus important conclu depuis plus de 15 ans sur des mesures conjointes touchant l’environnement et la santé.

« Il est urgent que nos deux organismes collaborent plus étroitement pour s’attaquer aux menaces vitales qui pèsent sur la durabilité de l’environnement et du climat - fondements de la vie sur cette planète. Ce nouvel accord reconnaît cette réalité tangible », a déclaré M. Solheim de l’ONU-Environnement.

Il a ajouté : « La plupart de ces décès se produisent dans les pays en développement d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine où la pollution de l’environnement a le plus d’impacts sur la santé. »

La nouvelle collaboration crée un cadre plus systématique pour des recherches conjointes, la mise au point d’outils et de lignes directrices, le renforcement des moyens, le suivi des objectifs de développement durable, des partenariats mondiaux et régionaux et le soutien aux forums régionaux sur la santé et l’environnement.

« Vers une planète sans pollution »

Les deux organismes élaboreront un programme de travail commun et tiendront une réunion annuelle de haut niveau pour évaluer les progrès accomplis et formuler des recommandations en vue de poursuivre la collaboration.

La collaboration OMS-ONU Environnement fait suite à une déclaration ministérielle sur la santé, l’environnement et le changement climatique appelant à la création d’une coalition mondiale « Santé, environnement et changement climatique », lors de la conférence annuelle de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Marrakech (Maroc), la COP 22, en 2016.

Pas plus tard que le mois dernier, sous le thème général « Vers une planète sans pollution », l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement qui réunit les ministres de l’environnement du monde entier, a adopté une résolution sur l’environnement et la santé, a appelé à des partenariats élargis avec les agences de l’ONU appropriées et les partenaires concernés, ainsi qu’à un plan de mise en œuvre pour lutter contre la pollution.