Santé

Médicament contre le coronavirus : accord pour une usine à Madagascar

Le traitement mis au point à Madagascar sera-t-il diffusé un jour à La Réunion ?

Manuel Marchal / 10 avril 2020

L’IMRA (Institut Malgache des Recherches Appliquées) a confirmé avoir trouvé un remède pour combattre le Coronavirus Covid-19. Mercredi, Andry Rajoelina, président de Madagascar, a annoncé son accord pour créer une usine de production de médicaments contre le coronavirus. C’est le lancement de l’industrie pharmaceutique à Madagascar, qui par cette décision fait partie des leaders mondiaux de la lutte contre l’épidémie. Mais pour les Réunionnais, il ne sera possible de bénéficier de ces médicaments « made in Madagascar » que si un jour Paris donne son accord car « c’est une décision stratégique » qui repose sur des mois de tests.

JPEG - 99.9 ko

Le 8 avril, Andry Rajoelina, président de Madagascar, a annoncé son accord pour créer une usine de production de médicaments contre le coronavirus. Lors d’une intervention en direct à la télévision et à la radio, le chef de l’État a annoncé ceci :

« J’ai reçu une lettre en provenance de l’étranger le 24 mars dernier, dont l’objet est une demande de partenariat concernant l’utilisation d’une plante médicinale malgache pour lutter contre la pandémie du Coronavirus. L’expéditeur a signalé que la plante médicinale en question renferme des principes actifs pouvant être exploités pour fabriquer un médicament aux propriétés préventives et un autre aux propriétés curatives contre le Covid-19, mais nous devons encore procéder à des tests et des analyses ».
« Plusieurs pays désirent travailler en partenariat avec Madagascar pour découvrir la bonne forme pharmaceutique à choisir pour une meilleure utilisation du produit. Certains préconisent une présentation sous forme de soluté buvable, d’autres sous forme d’injection intraveineuse. Tous nos chercheurs locaux se réuniront sous peu pour trouver la meilleure présentation du médicament ».
« Beaucoup de partenaires ont déjà promis que si le traitement est effectif, ils nous aideront à implanter l’usine pharmaceutique ».

Décision historique

Sur un plan économique, ce partenariat international pourra déboucher sur le lancement de l’industrie pharmaceutique à Madagascar. C’est une décision historique. Elle place Madagascar parmi les leaders de la lutte mondiale contre le coronavirus. Ceci survient au moment où le monde est confronté à sa plus grave épidémie depuis un siècle.
Le traitement qui est cité existe déjà à Madagascar. Il était destiné à l’exportation. Devant l’urgence, toute exportation du médicament et des plantes médicinales qui le composent sont pour le moment suspendues. Des patients volontaires pourront bénéficier de ce traitement. Ceci permettra sa validation afin d’aller vers la construction de la première usine de médicaments contre le coronavirus dans notre région. Des envois ont commencé hier pour ravitailler les provinces.

Richesse des plantes médicinales

Rappelons que La Réunion, tout comme Madagascar, dispose dans sa flore de nombreuses plantes médicinales. Les recherches à Madagascar visent à produire un médicament renforçant les défenses immunitaires. En l’absence de vaccin, c’est en effet le système immunitaire qui est le seul rempart contre le coronavirus.
Mais à La Réunion, la stratégie de lutte mise en place par la France ne vise pas à promouvoir l’utilisation de plantes médicinales et d’huiles essentielles pour renforcer le système immunitaire.
Il est clair que quand la production suffira à couvrir la demande des Malgaches, il sera possible d’exporter ce médicament. Mais son utilisation à La Réunion se heurte pour le moment au véto de la France. En effet, c’est « une décision stratégique » pour reprendre les termes de la directrice de l’ARS Réunion. Cette décision est prise par le ministère français de la Santé, après plusieurs mois de tests. Dans ces conditions, même si ce médicament a une efficacité prouvée à 800 kilomètres de La Réunion, il ne sera pas possible de l’utiliser car la décision doit être prise à 10 000 kilomètres de La Réunion.
Souhaitons que l’urgence sanitaire permette de revoir ses procédures. En effet, Madagascar est en train de prouver que des solutions de proximité, basées sur la connaissance de la médecine traditionnelle, sont un moyen de combattre le coronavirus. Ceci vient bien sûr en contradiction avec les intérêts de l’industrie pharmaceutique française.

M.M.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Les plantes qui poussent à Madagascar doivent certainement pousser également à la Réunion où nous trouvons tous les micro climats qui existent à Madagascar . Et dans ce cas l’île de la réunion pourrait aussi pouvoir participer à la mise au point d’un remède contre le COVID 19 .

    Alors qu’attendent les malgaches pour nous donner la recette de leur médicament ou du moins pour nous la vendre .ou encore pour travailler en collaboration avec nos investisseurs et nos entreprises . Ce serait une façon de démontrer que les relations entre la région Réunion et sa grande voisine Madagascar peuvent évoluer rapidement et déboucher sur une véritable coopération régionale fraternelle . Beaucoup de réunionnais ont des ancêtres malgaches et dans le cadre de la colonisation beaucoup de Réunionnais sont allés s’installer à Madagascar pour contribuer au développement du pays et y sont restés après l’indépendance en 1962 .Enfin il y a de nombreux malgaches qui ont gardé la double nationalité malgache et française qui vivent à la réunion ou à Madagascar et actuellement il y a également beaucoup d’union conjugales entre des malgaches et des réunionnais qui renforcent les liens entre nos deux îles .

    Entre la réunion et Madagascar il y a bien plus que des liens de voisinage , il y a aussi des liens de sang qui peuvent justifier que nous puissions entreprendre des projets communs .

    C’est peut être l’occasion de mettre les cartes sur la table et que chacun montre ses atouts dans cette partie de Poker que nous devons jouer contre la pandémie de COVID 19 . Le jeu en vaut peut être la chandelle s’il y a des millions de vie à sauver , et à défaut d’avoir des millions d’euros à gagner sur la santé des malades nous pourrons peut être bénéficier de la reconnaissance éternelle de l’humanité si nous arrivons à lui donner rapidement un remède efficace .

    Monsieur le président malgache faites vos jeux .La nouvelle partie va commencer ..

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,
    Je suis Mr EtafaM, de la Réunion, je suis très contents et je m’intéresse de très près cette expérience et de savoir que Madagascar et en avant première sur la chaîne mondiale dans le traitement pour le covi 19 j’ai toujours su que Madagascar avait dû potentiel et plus que le monde entier s’y intéresse je dit bravo...

    Bien cordialement EtafaM.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Tout à coup, Madagascar devient la grande sœur voisine alors que depuis des décennies, il fallait 1 mois de vas et vient au consulat de France pour voir sa demande de visa refusée en ayant tout payé.
    Ce covid 19 aura tout mis à l’envers quand on voit les USA appeler au secours aux Chinois et aux Russes.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour, mon point de vue sur la question reste simple car ce virus en question n’était point connu jusqu’aujourd’hui , aucun savants ni chercheurs ne pourra nier cette affirmation alors sachez que s’unir et soutenir les états qui ont reçu la grâce divine de trouver un remède quelque soit sa nature mérite le soutien de tous sans réserve car sachez que tous on reste impuissant face à la divinité indéniable éternelle et universelle ( DIEU)
    par sa permission cette remède sauvera des vies.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bravo à Madagascar que le DIEU D’ABRAHAM D’ISAAC ET DE JACOB qui a créé toutes ces plantes soit béni pour vous avoir donné ces connaissances. Vous faites la fierté de l’Afrique. Allez de l’avant. Dommage pour la Réunion,il ne saurait être question d’une association Madagascar -Réunion car cette dernière est sous la tutelle de la France qui fera tout pour déposséder Madagascar de sa découverte. Il faut tout simplement que les Reunionais aillent se faire soigner à Madagascar.

    Article
    Un message, un commentaire ?