Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Mobilisation du personnel de santé lors de la visite de François Braun à La Réunion

mardi 29 novembre 2022


Arrivé à La Réunion, le ministre de la Santé, François Braun est face à la colère du personnel de santé de l’île qui demande l’amélioration de leurs conditions de travail.


Durant sa visite éclair de deux jours (28 et 29 novembre), François Braun devrai faire le point sur l’organisation du système de santé à La Réunion.

En effet, dans un courrier qui lui est adressé, la Fédération santé et action sociale de la CGTR a dénoncé la vision comptable du système de santé du gouvernement, qui détériore les conditions de travail, de vie des salarié·e·s et la qualité de la prise en charge de la population.

La CGTR Santé a également dénoncé "la décision du gouvernement de suspendre de leur exercice les professionnel.l.e.s qui ne se sont pas vacciné.e.s Cette mesure qui écarte des établissements des de salarié.e.s de toutes catégories confondues génère des tensions supplémentaires sur les effectifs disponibles, dégrade les conditions de travail des salarié.e.s restant.e.s et la prise en charge de la population".

"Je suis ici pour voir l’organisation autour de la santé mentale avec un système particulièrement bien intégré entre la Ville et l’hôpital, entre les différentes prises en charge, des modes de prise en charge. J’ai aussi entendu que le CHU Sud était très investi, avec des moyens complémentaires. C’est une construction qui doit se faire sur l’ensemble de l’île", a répondu François Braun à la presse présente lors de sa visite au Grand Pourpier, pour faire le point sur la prise en charge des patients de l’EPSMR ( Établissement Public de Santé mentale de la Réunion).

Malgré les tentatives d’apaisement du ministre, la gronde persiste. Le ministre est arrivé à la Nordev, à Saint-Denis, pour participer aux ateliers de restitution des travaux locaux du Conseil national de la refondation (CNR) Santé. Cette structure vise à "identifier des solutions spécifiques pour répondre aux problématiques de santé locales".

Cependant, les médecins présents ont manifesté pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail, avec notamment des tâches administratives, telles que remplir des certificats de MDPH, ou à la demande de certains professionnels, ce qui entravent leur serment de soigner en priorité.

"Nous sommes malmenés depuis pas mal de temps, avec le nouveau gouvernement. Nous avons diverses revendications, notamment par rapport à la délégation de nos tâches avec les autres professionnels de santé, la revalorisation de la consultation, l’amélioration de nos conditions de travail. Cela a pour but d’améliorer la prise en charge de nos patients", a expliqué le docteur Sandrine Bordier sur Antenne Réunion.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus