Santé

OMS : 500.000 morts du coronavirus et pandémie de COVID-19 loin d’être terminée

6 mois après la première alerte, l’Organisation mondiale de la Santé continue d’alerter

Témoignages.re / 30 juin 2020

Près de six mois après la première apparition du nouveau coronavirus, la pandémie de COVID-19 est loin d’être terminée, a averti lundi le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Tedros Adhanom Ghebreyesus a appelé à un engagement mondial renouvelé pour sauver des vies, car les cas dépassent les 10 millions dans le monde, avec 500 000 décès, alors que le virus continue de se propager.

JPEG - 69.6 ko

« Nous voulons tous que cela se termine. Nous voulons tous continuer notre vie. Mais la dure réalité est : ce n’est même pas près d’être terminé », a déclaré le directeur général de l’OMS, hier en conférence de presse.
« Bien que de nombreux pays aient fait des progrès, la pandémie s’accélère à l’échelle mondiale. Nous sommes tous dans le même bateau, et nous sommes tous là pour le long terme »

« La nouvelle norme »

L’OMS a publié un calendrier actualisé de ses actions depuis le 31 décembre 2019, date à laquelle elle a été informée pour la première fois d’un groupe de cas de « pneumonie de cause inconnue » à Wuhan, en Chine.
Cette réponse comprend l’éducation des agents de santé via des portails en ligne, le transport de charges d’avion de tests et d’équipements de protection aux agents de santé des pays en développement et le lancement d’un Solidarity Trial pour trouver des médicaments pour vaincre le virus.
Pour l’avenir, le directeur de l’OMS a déclaré que l’agence des Nations Unies continuerait à servir les pays avec la science, la solidarité et les solutions, répétant une phrase qu’il a utilisée tout au long « La question cruciale à laquelle tous les pays seront confrontés dans les prochains mois est de savoir comment vivre avec ce virus », a-t-il déclaré. « C’est la nouvelle norme ».

Cinq façons de sauver des vies

Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné cinq priorités sur lesquelles les pays doivent se concentrer dès maintenant pour sauver des vies.

Il s’agit notamment de donner aux gens les moyens de se protéger grâce à l’éloignement physique et à d’autres mesures de santé publique, mais aussi en partageant des informations fiables sur COVID-19.
Les gouvernements doivent continuer à œuvrer pour supprimer la transmission du virus, assurer le traçage et la mise en quarantaine des contacts. Ils doivent également accorder la priorité à l’identification précoce et aux soins cliniques, en accordant une attention particulière aux groupes à haut risque tels que les personnes âgées et celles qui vivent dans des établissements de soins de longue durée.
L’OMS organise une réunion cette semaine pour évaluer les progrès et réévaluer les priorités de recherche pour la prochaine étape de la pandémie. Plus tard, répondant à une question d’un journaliste, il a déclaré que l’agence prévoyait également d’envoyer une équipe en Chine la semaine prochaine avant une réunion sur la source zoonotique du virus.