Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Pass sanitaire COVID numérique européen : déjà 7 Etats interconnectés

Délivrance d’un document pour circuler à l’intérieur des frontières de l’Union européenne pendant les prochaines vacances scolaires

mercredi 2 juin 2021


Hier, une nouvelle étape a été franchie concernant le certificat COVID numérique de l’UE avec la mise en service du système technique au niveau de l’UE, qui permet de vérifier les certificats d’une manière sûre « et en assurant le respect de la vie privée », affirme la Commission européenne. 7 pays sont déjà branchés à la base de données, dont l’utilisation sera obligatoire en raison d’un règlement européen.


Le certificat de l’UE a été proposé par la Commission afin de permettre la reprise des déplacements en toute sécurité pendant les vacances de l’été dans l’hémisphère Nord. « Ce certificat sera gratuit, sûr et accessible à tout un chacun », affirme la Commission européenne qui précise : »disponible sous format numérique ou sous format papier, ce certificat constituera la preuve que son titulaire a été vacciné contre la COVID-19, qu’il a reçu un résultat négatif à un test de dépistage ou qu’il s’est rétabli à la suite d’une infection ».

À la suite de l’accord politique intervenu le 20 mai entre le Parlement européen et le Conseil au sujet du règlement régissant le certificat, l’ossature technique des systèmes de l’UE est mise en service depuis hier. Mis en place en seulement deux mois, le service passerelle de l’UE permet la vérification des dispositifs de sécurité contenus dans les codes QR de tous les certificats. Les citoyens et les autorités pourront ainsi s’assurer que les certificats sont authentiques. Au cours du processus de vérification, aucune donnée à caractère personnel n’est échangée ou conservée. La mise en service du service passerelle permet d’achever les travaux préparatoires au niveau de l’UE.

Depuis le 10 mai, 22 pays ont déjà testé le service passerelle avec succès. Le règlement sera appliqué à partir du 1er juillet, mais tous les États membres pour lesquels les tests techniques se sont avérés concluants et qui sont prêts à délivrer et à vérifier des certificats peuvent désormais commencer à utiliser le système sur une base volontaire. Dès aujourd’hui, sept États membres – la Bulgarie, la Tchéquie, le Danemark, l’Allemagne, la Grèce, la Croatie et la Pologne – ont décidé de se connecter au service passerelle et ont commencé à délivrer les premiers certificats de l’UE, tandis que certains pays ont décidé de ne lancer le certificat COVID numérique de l’UE que lorsque toutes les fonctions auront été déployées à l’échelle nationale. Par conséquent, davantage de pays adhéreront dans les jours et semaines à venir.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus