Santé

Plus de 40% des cas-contact ne respectent pas la quarantaine à La Réunion

27235 cas dont 1445 cas importés et 212 décès depuis le 11 mars 2020

Manuel Marchal / 9 juin 2021

La préfecture de La Réunion annonce qu’officiellement, plus de 40% des cas-contact refusent de respecter la quarantaine de 7 jours qui s’impose pour protéger la population de nouvelles chaînes de transmission. Rappelons que jusqu’à hier, la totalité des passagers arrivant à La Réunion devaient respecter cette quarantaine de 7 jours, combien l’ont-ils fait ? Quelle est l’impact de ces comportements dangereux dans l’aggravation sanitaire observée ces dernières semaines ?

JPEG - 69.6 ko

« Le respect des gestes barrières, la vaccination, l’identification des cas contact et l’isolement sont des leviers majeurs pour lutter contre l’épidémie, car ils permettent de briser rapidement les chaînes de contamination.

Or, sur l’ensemble des personnes sondées par la plateforme contact-tracing, au moins 4 personnes sur 10 déclarent ne pas respecter rigoureusement l’isolement, alors que ce comportement est crucial pour freiner l’épidémie.

Les autorités appellent à la vigilance de chacun au quotidien et en toutes circonstances : maintenir les gestes barrières, limiter les contacts sociaux, respecter la mesure du couvre-feu et se faire vacciner. »

Cet extrait du communiqué de la préfecture de La Réunion commente la publication hebdomadaire de l’évolution de l’épidémie de coronavirus à La Réunion.

Rappelons que deux publics sont concernés par une période obligatoire de quarantaine d’une durée de 7 jours à La Réunion : les passagers débarquant de l’avion et les personnes ayant été en contact avec un patient atteint par la COVID-19.

Le respect de cette mesure d’isolement est essentiel, car il permet de limiter le risque de création d’une nouvelle chaîne de transmission grâce à la quarantaine. A la différence d’autres pays, cette quarantaine ne se fait pas sous la surveillance constante des autorités. Le résultat est là : plus de 40% des cas-contact n’ont pas peur d’affirmer publiquement qu’ils ne respectent pas la quarantaine. Cela pose donc une question d’ordre public, puisque la santé de personnes qu’elles sont susceptibles de rencontrer est menacée.

Jusqu’à hier, la totalité des passagers arrivant à La Réunion devaient respecter cette quarantaine de 7 jours, combien l’ont-ils fait ? Quelle influence dans l’aggravation sanitaire observée ces dernières semaines ?

M.M.