Santé

Pourquoi seuls les patients de France sont-ils privés du droit d’accéder à l’ancienne formule du Lévothyrox ?

Levothyrox : Après les 17 000 signalements, des zones d’ombres subsistent… dont celle-ci :

Jean / 10 février 2018

Selon l’ANSM et Merck, en 2012, 23 personnes traitées au Lévothyrox présentaient de réels effets indésirables. Pour y remédier et rendre leur médicament plus stable, l’ANSM et Merck décident donc d’une nouvelle formule. Ce qui est louable et témoigne d’une préoccupation emplie d’empathie envers les personnes astreintes à la prise quotidienne de Lévothyrox.

JPEG - 43.8 ko

La nouvelle formule, laquelle est — nous disent l’ANSM et Merck — rigoureusement la même quant au principe actif (seuls les excipients diffèrent) est distribuée début mars-avril 2017 sans qu’aucun patient ne soit informé du changement intervenu.

Après 4 mois de milliers de plaintes, l’ANSM et Merck, puis ENFIN Mme Buzyn décident de réagir. Reconnaissant une mauvaise communication de sa part, la ministre met en place un numéro vert pour une meilleure écoute des patients en souffrance. En fait d’écoute, nombre des patients ont eu droit à un minutieux et suspicieux épluchage de leurs “supposées” souffrances.

Après avoir ainsi découragé des milliers de personnes de se soumettre à une enquête de style policière (317 000 personnes ont signé une pétition contre le nouveau Lévothyrox) il reste tout de même 17 000 cas auxquels l’ANSM avoue ne rien comprendre.

L’ANSM et Merck essaient de s’en sortir en affirmant que les effets indésirables ressentis par les 17 000 personnes sont bien connus puisqu’ils rigoureusement les mêmes que ceux éprouvés par les 23 patients dont, en 2012, les maux avaient été jugés suffisamment invalidants pour qu’une nouvelle mouture de Lévothyrox soit mise au point.

Mais, en 2017-2018, les très humains ANSM et Merck changent de “logique”. Si, en 2012, il fallait modifier le Lévothyrox pour le rendre plus sûr, plus stable et sans effets indésirables pour 23 patients incommodés, en 2017-2018, il n’est pas question de fournir l’ancienne formule aux 17 000 patients dont l’ANSM et Merck reconnaissent qu’ils présentent les mêmes souffrances que les 23 patients de 2012.

23 patients en souffrance, vite, vite, tenons-en compte ! (Et c’est très bien).

17 000 patients souffrant des mêmes maux que les 23 de 2012 ? Vite, vite, accusons-les de propager des fake-news, d’être victimes de leurs propres élucubrations, de chercher à se faire du fric en obtenant d’indues indemnisations, etc, alors que les victimes de l’ANSM et Merck ne demandent qu’une seule chose : l’accès à l’ancienne formule du Lévothyrox pour retrouver enfin les conditions d’une vie sans souffrances.

Et la réponse de l’ANSM et Merck est sans appel : n’y comptez pas !

Même si en Espagne, Italie, Suisse, Allemagne (siège de Merck) on distribue toujours l’ancienne formule, les patients français n’y auront pas droit. C’est comme ça et foutez-nous la paix !

Comment pourrait-on admettre cette « exception française » autrement qu’en soupçonnant l’ANSM de se faire l’agent de Merck dans la transformation de la France en un vaste banc d’essai pour la mise au point d’une formule de Lévothyrox dépourvue de lactose destinée, en fait, aux marchés asiatiques et, principalement, celui de la Chine ?

Pourquoi seuls les patients de France sont-ils privés du droit d’accéder à l’ancienne formule du Lévothyrox ?

Jean



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Un texte plein de logique, ne manquant pas d humour ! Reste à trouver les responsables et les mobiles de ce « switch-kamikaze » !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • J aimerais vous dire que l euthyrox qui sort de l usine chinoise de Nantong a pour excipient le lactose.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Toutes ces personnes vois que l’argent

    mais ne vois pas la souffrance des personnes malades,
    nous avions un médicament qui était bien, qui nous faisait vivre normalement , à se demander si vous avez pas envie que les gens meurent
    J’ai vécu plusieurs mois de souffrance avant que médecin veux bien me donner l’ancien formule

    Que 2 jours après avoir pris l’ancienne formule je revivais.
    Il y a vraiment un souci ......
    laissez-nous vivre normalement

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pourquoi dire que la formule est la même et que seuls les excipients changent, car par rapport à l’ancienne formule j’ai été obligée d’augmenter par deux ma dose journalière (dose identique depuis 1999) ? Scandaleux si il est vrai que l’ancienne formule a été supprimée pour seulement 23 personnes. Pas de doute vive l’ANSM !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Il y a sûrement une fraude financière dans cette affaire Levithyrox. Comment peut on infliger des souffrances avec un médicament nouveau dont la formule à été changée (sans que le patient soit averti) et qui porte le même nom que celui qui convenait aux malade.
    j appelle ça du "je m en foutisme".
    Nous sommes pour Merks et le responsables "soi-disants de notre santé en France, des cobayes.
    Mais il doit y avoir un intérêt financier important pour que l affaire dure et que rien ne change...

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pourquoi ces les françaises qui ont était toucher, Mm Minstre de la santé n’a pas probleme avec sa Thyroïde elle vous as pris pour ces Cobayes ses elle qui mene le jeux est après elle aurai dû servir d’essai comme ils ont fais sur dés personne saine merci un grand merci , pour avoir fais parler de nos souffrances et de notre manque as gagner depuis dix mois pour moi ma vie est briser.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonne question auquelle nous n avons toujours pas de reponse, je me fournis au Luxembourg pour le moment je ne reprendrai pas le nouveau levothyrox jamais ns sommes nombreux à nous approvisionner à l étranger ,pas d autre choix,
    Le ministre de la santé semble nous oublier, la justice idem personne ne nous prend au sérieux, c est grave

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je dois faire savoir au monde entier l’explication suite à la prise de LEVOTHYROX j’ai 76 ans opérée de la thyroïde en 1977 alors que j’avais 35 ans donc bien avant les effets de Tchernobyl je n’ai plus de thyroïde depuis 40 ans j’ai été opérée sur Lyon par un grand chirurgien qui m’a suivi ensuite pendant 5 ans j’ai eu la formule ancien levothyrox qui me convenait très bien et puis l’an dernier en mars changement de formule sans explications même mon médecin traitant n’était pas informé j’ai donc subi tous lles m’effets connus à l’heure actuelle avec 6 CHUTES SACHANT QUE J’AI 2 PROTHÈSES HANCHE ET GENOU DU CÔTÉ DROIT j’ai eu beaucoup de chance de ne rien casser les 7 prises de sang faites de mars à octobre montre clairement le déséquilibre reconnu par les médecins traitants et rumathologues j’ai portais plainte au tribunal de Marseille ma plainte a été reconnue et acceptée par la gendarmerie à ce jour mon médecin me marque EUTHYROX que je vais chercher en Espagne avec l’aide d’amis JE DEMANDE QUE CE COURRIER SOIT TRANSFÉRER À LA MINISTRE DE LA SANTÉ et je lui souhaite de rencontrer elle même un problème de santé grave JE TERMINE EN PRÉCISANT QUE SI UN JOUR JE NE PEUX PLUS ACCÉDER À MON LEVOTHYROX JE N’EN PRENDRAIS PAS D’AUTRES ET VOUS AUREZ UN DÉCÈS DE PLUS SUR LA CONSCIENCE ADMINISTREZ NOUS LA PILULE DE LA MORT VOUS AUREZ DES PERSONNES ÂGÉES EN MOINS PUISQUE NOUS SOMMES EN TROP MERCI POUR LA LECTURE

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je rejoins toutes les personnes qui comme moi on souffert avec la nouvelle formule du Lévothyrox.
    Je revis depuis fin octobre 2017, car j’ai pu reprendre l’ancien Lévothyrox appelé " Euthyrox" début octobre 2017.
    Ce n’est pas du luxe, on fait certainement partie du pourcentage de malades allergiques au nouveau Lévothyrox, ce n’est pas de notre faute on n’a rien demandé.
    On n’est plus au moyen âge, laissez-nous vivre décemment avec le médicament qui nous convient !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour à tous moi aussi je prend le nouveau lovotyrox et ça me pourrie la vie je ne sais pas à qui m adresser Merci de repondre

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • J’ai eu l’ablation totale de la thyroïde en 2004. Du Levothyrox 100 mg a permis de substituer le manque, sans aucun problème jusqu’en 2011, où mon nouveau médecin généraliste a cru bon de me mettre sous générique. Je me suis petit à petit transformée dans les semaines qui ont suivi avec perte importante de cheveux, fatigue et perte de poids. Des examens nombreux n’ont pas diagnostiqué de problème grave malgré tout. Seul pouvait être ce générique que je prenais depuis six mois. Effectivement, la prise de sang l’a confirmé, puisque de 0.7 j’étais passé à 7.5 de TSH. Après reprise de la formule initiale, tout est "lentement" rentré dans l’ordre.

    En mars 2017, mon pharmacien m’a bien indiqué que la formule du Lévothyrox avait changé et qu’il faudrait "peut être" faire une prise de sang. Je reconnais n’en avoir pas tenu compte.
    En juillet août, des maux de tête le matin m’ont alerté et sans penser à ce changement de formule, j’ai suspecté ma tension artérielle. Elle était normale. J’ai eu des vertiges en me levant le matin, pendant quelques secondes mais bien réels, des crampes pour lesquelles j’ai pensé à un manque de magnésium....perte de cheveux à nouveau, progressive cette fois.
    Je ne me suis pas posée de questions pour autant. Quand on doit se lever pour aller travailler, on ne s’apitoie pas trop sur son sort.

    MAIS quand j’ai entendu des patients se plaindre de ces troubles sur les médias, j’ai immédiatement fait le rapprochement. Du coup, prise de sang faite qui a bien attesté le changement.
    J’ai demandé qu’on me donne l’ancienne formule. Impossible puisqu’il n’y en avait pas pour tout le monde, et du coup, je suis allée à l’étranger en récupérer. Pour moins de 10 euros, 6 mois de traitement et depuis octobre, mon organisme récupère sans problème.
    Pourquoi en France a-t-on cette attitude ? pour un traitement aussi peu onéreux et qui ne posait semble-t-il pas de problème particulier. Il y a une raison financière pourtant, je n’en vois pas d’autre et je trouve cela scandaleux. Cela m’évoque le problème des statines, bien qu’elles soient, elles, bien plus "rémunérantes".
    En tout cas, je continuerai à me fournir à l’étranger tant que cela sera possible. Sinon ensuite, je réadapterai la dose des futurs comprimés qu’on voudra bien nous délivrer.Ce qui veut dire en prendre plus, ce qui coûtera plus cher aussi. Voilà peut être la raison de ces complications. Le business.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pourquoi deux usines en France Fabriquer pour nos amies les Marocains Et Italiens ces usines son dans notre pays trouver l’erreur si cela arriver dans ses pays je pense qu’il se servirai en pensant as leurs vie avant tous est nous ont reste sages mes je pense que ces honteux de ne pas pouvoir avoir une usine as nous les Françaises pour soigner notre cancer de la thyroïde inamissible de laisser les Françaises dans certes souffrance depuis mars2017 et arrêter les journalistes de raconter des mensonges sur le nombre de personnes malade et décès ces pas vous qui est malades quand ont ses pas ontfais des recherches sur leN depuis mars 2017 et ont compte pas les isoler et les décès cachés Ont veux l’ancien et pour les malade de la thyroïde pas générique .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pour ma part depuis 6mois je ne vis plus tout c’est écroulé autour de moi mon ami ma quitté plus de travail je suis dans un tunnel et je ne vois pas la lumière au bout
    Sans parler des douleurs articulaire des migraines des insomnies avec se sentiment de me plaindre pour rien

    Article
    Un message, un commentaire ?