Santé

Remède contre le coronavirus : qui était Albert Rakoto Ratsimamanga, père spirituel du Covid-Organics

Hommage au fondateur de l’IMRA, centre de recherche qui a découvert un remède contre le coronavirus

Témoignages.re / 7 mai 2020

Albert Rakoto Ratsimamanga : né le 28 décembre 1907, décédé le 16 septembre 2001 était le petite-fils du prince Ratsimamanga, frère de la reine Ranavalona III et était donc membre de la famille royale. Il a mis sa vie au service de tous les Malgaches en conciliant les atouts de la médecine traditionnelle et de celle dite moderne dans la production de médicaments utilisés à Madagascar et ailleurs dans le monde. Avec son épouse Suzanne, Albert Rakoto Ratsimamanga a fondé l’IMRA, centre de recherche. Sur la base de la dynamique qu’il sut insuffler, ses héritiers ont continué à poursuivre les recherches sur les plantes médicinales. Le résultat est là, avec la diffusion du Covid-Organics, remède contre le coronavirus à partir de plantes médicinales dont l’artemisia. L’agence ANTA retrace son parcours.

JPEG - 228.1 ko

Professeur, il a obtenu un doctorat en médecine, un doctorat en sciences et un diplôme de l’Institut des sciences médicales exotiques.
En 1935, il fonde l’AEOM "Association des étudiants de l’Empire français", et établit même le statut du MDRM à Paris. Il connaissait les trois députés du MDRM Jacques Rabemananjara, Raseta Joseph, Ravoahangy Andrianavalona.
Il a épousé une scientifique française, Suzanne Urverg. En 1957, ils ont fondé l’IMRA ou l’Institut malgache de recherche appliquée.
Il a représenté Madagascar à l’OMS, et est également à l’UNESCO.

Parcours

- Docteur en Sciences (Mention très Honorable, Paris)
- Docteur en Médecine (Prix de thèse : Médaille d’Argent, Paris)
- Diplômé de l’institut de Médecine Exotique (Paris)
- Ancien élève de l’Institut Pasteur de Paris
- Ancien élève de l’Ecole des Hautes Etudes Internationales
- Correspondant de l’Académie de Médecine (France)
- Correspondant de l’Académie des Sciences (Institut de France), de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, de l’Académie Malgache, de l’Académie des Sciences du Tiers Monde (Energie Atomique Trieste), de l’Académie des Sciences de Rome, de l’Académie du Monde latin, de l’American Society of Pharmacology, de l’Association des Ecrivains d’Expression Française de la mer et de l’Outre-Mer
- Président de l’Alliance Française à Madagascar (1960-1982), de la Société de Biologie, de la Société de Chimie Biologique, de la Société d’Anthropologique, de la Société d’Archéologie et de Préhistoire, de l’Association des Physiologistes de langue française, de la Société de Thérapeutique et de Pharmacodynamie, de la Pathologie comparée, de l’Association Internationale de Physiologie du Muscle et du Sang, de la Société des Gens de lettres (France)
- Docteur Honoris Causa de l’Université de Dakar
- Assistant aux travaux Pratiques d’Histologie, Faculté de Médecine de Paris (1935-11939)
- Maître de Recherches au Centre National de la Recherche Scientifique (1940-1957)
- Directeur de Recherches de classe exceptionnelle au Centre National de la Recherche Scientifique (1957-Paris)
- Directeur à l’Ecole pratique des Hautes Etudes, Paris
- Directeur-Fondateur de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (depuis 1957)
- Fondateur et Premier Directeur Général du Centre National de Recherches Pharmaceutiques de Madagascar (1970)
- Professeur Emérite de la Faculté de Médecine de l’Université d’Antananarivo
- Représentant Permanent de Madagascar auprès de l’Unesco (1960)
- Vice-Président du Conseil Exécutif de l’Unesco (1962-1963)
- Membre du Conseil Exécutif de la Ccta (1960-1963), de la Fondation Nationale de l’Enseignement Supérieur de la Communauté (1960), de la Délégation Malgache à la Commission Mixte Franco-Malgache pour le transfert des Compétences et de Souveraineté à l’Etat Malgache (1960)
- du Conseil Scientifique du Centre National de Coordination des Recherches sur la Nutrition et l’Alimentation (1959 France)
- Expert auprès de la Fao (1958-1959 Rome)
- Membre désigné par le Conseil Exécutif de l’Unesco auprès du Bureau International de l’Education à Genève (1960-1963)
- Vice-Président et Membre Permanent du Comité pour la Recherche Scientifique de l’Organisation de l’Unité Africaine (Alger 1964)
- Vice-Président du Comité Exécutif du haut-commissariat pour les Réfugiés (1965)
- de l’Institut International de Promotion et de Prestige, du Centre International d’Etudes Latines
- Expert près de l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1968
- du Conseil Directeur de la Fondation Santé et Développement (Paris 1984)
- Ambassadeur extraordinaire et Plénipotentiaire de Madagascar à Paris (1960) à Freetown (1963), à Moscou (1973), en Corée (1973), et en République Fédérale d’Allemagne (1962)
- Membre Honoraire de l’Ordre des Médecins

Décorations

- Grand-Croix de l’Ordre National Malgache
- Grand-Croix de Première Classe de l’Ordre du Mérite de la République Fédérale d’Allemagne
- Grand Officier de la Légion d’Honneur
- Grand-Croix de l’Empire Céleste
- Grand Officier de l’Ordre du Mérite Scientifique
- Grand Officier de l’Ordre National Sénégalais
- Commandeur de l’Ordre des Palmes Académiques
- Commandeur de l’Ordre National du Congo-Brazzaville
- Médaille des Engagés Volontaires

Récompenses pour les travaux scientifiques

- lauréat de la faculté de médecine de paris (thèse : médaille d’argent)
- lauréat de l’institut de france
- lauréat de l’académie de médecine (paris)
- lauréat de la société de chimie biologique
- lauréat de la société de biologie (paris)
- médaille d’or d’art, sciences et lettres de paris
- commandeur de l’ordre du mérite pour la recherche et l’invention (france)
- médaille d’encouragement au bien (france)
- croix d’or du mérite civique (france)
- commandeur du mérite scientifique (france)
- elu "homme du siècle" pour madagascar (30 décembre 1999)

Résumé de son oeuvre scientifique

(Enumération des apports principaux en matière de recherches et application)
auteur de nombreux travaux sur la biochimie des hormones surrénales et leurs relations avec les vitamines.
- Présence effective des corticoïdes dans l’hypophyse et la graisse interscapulaire et périrénales chez le rat surrénaloprive
- Pôles et présence des hormones stéroïdes contenues normalement dans les aliments.
- Action des acides gras non saturés ou substitués (dimethyl oléilacetique) et des corps cancérigènes (méthylcholanthrène et dérivés) sur la cortico-surrénale
- Mise au point de divers produits couramment utilisés en médecine : nicoscorbine, hormones corticossurrénaliennes naturelles, principes antitoxiques polytissulaires, utilisation en thérapeutique comme cicatrisants majeurs des triterpènes pentacycliques retirés d’une plante de Madagascar agissant efficacement contre la lèpre
- Antidiabétique d’origine végétale retirée d’Eugenia Jambolana

Travaux scientifiques et créations depuis 1972

- Centre national de recherches pharmaceutiques de la République démocratique de Madagascar
- fondateur et premier directeur du Centre national de recherches scientifiques et pharmaceutiques de la République démocratique malgache
- Institut malgache de recherches appliquées