Santé

Rentrée scolaire à La Réunion et cas importés de France : la CGTR demande des garanties sanitaires

La CGTR-Educ’action interpelle la rectrice de l’Académie de La Réunion

Témoignages.re / 11 août 2020

Dans une lettre adressée hier à la Rectrice à une semaine de la rentrée scolaire, la CGTR-Educ’action rappelle que des élèves et des enseignants viennent de passer des vacances en France, pays bien plus infesté que La Réunion par le coronavirus. Le syndicat demande donc au Rectorat de l’Académie si des mesures adaptée à cette situation spécifique à notre île ont été mises en œuvre, et propose une réflexion collective pour préparer une rentrée sans précédent.

JPEG - 69.6 ko

« La rentrée est très proche et pourtant à ce jour, en tant que partenaires sociaux, nous n’avons aucune information sur les modalités locales arrêtées pour celle-ci !

Quid pour la rentrée des élèves et professeurs qui rentrent de [France] et notamment des régions où la COVID connaît un regain d’activité ?

Prévoyez-vous dans le cas d’espèce des dispositions particulières et une déclinaison plus locale du protocole sanitaire dans la mesure où la situation sanitaire de La Réunion est pour l’heure sans commune mesure avec celle du territoire [de la France] ?

Pourriez-vous nous apporter des garanties que les masques pour l’ensemble de la communauté éducative seront bien livrés en temps et en heure et en volume suffisant ?

Bref, de nombreuses questions se posent et il ne serait pas inutile, à notre sens d’associer d’une façon ou d’une autre, l’ensemble des partenaires du système éducatif afin de préparer au mieux cette rentrée

En effet, une réflexion collégiale ne serait pas inutile »



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Bonjour,

    La Réunion faisant partie de la France, le titre de votre article n’a pas de sens.

    Les cas sont importés de METROPOLE (et d’ailleurs).

    Merci d’avance,

    Cordialement.

    Julien

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, pourriez-vous m’indiquer où se situe le pays dénommé METROPOLE ? Aucune carte du monde ne le mentionne, y compris celles du service cartographique de l’ONU qui fait autorité.
      Par ailleurs, comme vous sans doute, je suis allé dans une école du système français où étaient donnés des cours de géographie. Je peux vous assurer qu’aucun des enseignants a affirmé que la France était riveraine de l’océan Indien. Ses rivages se limitent à la mer du Nord, la Manche, l’océan Atlantique et la mer Méditerranée.
      Par conséquent, les cas de coronavirus importés à La Réunion viennent donc de France (et d’ailleurs).

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Oté regarde dans le Larousse mounoir. La métropole c’est le pays qui a créé des colonies .Alors pour mieux comprendre il faut distinguer la France d’outre mer et la France métropolitaine . Les îles situées à proximité du territoire de la France hexagonale , comme la Corse sont intégrées dans la France métropolitaine . tandis que les îles lointaines font partie de la France d’outre mer .La notion de métropole n’existe que pour les pays qui ont des territoires ultra marins.Mais ce n’est pas une exclusivité françaises . En principe les citoyens d’outre mer devraient avoir les mêmes droits que les citoyens de la métropole ce qui n’a pas toujours été le cas et qui n’est toujours pas le cas pour certaines régions d’outre mer

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Effectivement, dire qu’un pays est une métropole signifie automatiquement que ce pays domine des colonies. Mais dans le cas présent, La Réunion n’est plus une colonie depuis 1946. Pour expliquer pourquoi la France est appelée ’Metropole’ à La Réunion alors que notre pays n’est plus une colonie de la France depuis plus de 70 ans, GML avait rappelé ceci : ’"métropole". Voilà un terme qui n’était presque jamais utilisé dans le langage courant à la Réunion jusqu’aux années soixante pour désigner la France. On parlait de la France. Il y avait même un créolisme : lorsqu’on parlait de quelqu’un qui se rendait en France, on disait qu’il « partait pour France ». Je pourrais ajouter d’autres expressions encore utilisées comme « poule de France », voire « gouïave de France. On ne parlais pas de poule « de métropole » ou gouïave de métropole ».Cela n’avait pas de sens. Et puis Michel Debré est arrivé avec « métropole », et tout le mode s’est aligné. Même des dirigeants autonomistes qui, au lendemain de 1981, se sont convertis à « métropole » alors qu’auparavant ils ne parlaient que de France. Aujourd’hui, la cause est entendue, tout le monde à la Réunion ne parle plus que de métropole. C’est là une victoire sur l plan idéologique de la droite et des conservateurs. Encore que le terme « métropole » par rapport à sa colonie soit celui qui convienne le mieux.

      Article
      Un message, un commentaire ?