Santé

Robots chirurgicaux : innovation technologique au CHU de La Réunion

Une première à La Réunion

Témoignages.re / 8 février 2020

En se dotant de deux robots chirurgicaux, le CHU de La Réunion s’engage dans une démarche d’innovation technologique. L’établissement a opté pour deux robots chirurgicaux, l’un pour son site Félix Guyon, l’autre pour le Sud.

JPEG - 52.9 ko

La technique est en plein essor. Il existe plus de 4500 robots Da Vinci dans le monde, dont environ 160 en France. La Réunion était la seule région à ne pas en être équipée. Cela fait un an que les équipes du CHU travaillent sur ce projet médical majeur. Deux médecins référents ont été désignés : le Professeur Malik Boukerrou, chef du service de gynécologie-obstétrique du CHU Sud et le Docteur Jean-Luc Michel, chef du service de chirurgie infantile du CHU site Félix Guyon.

Les interventions « robot assistées » sont indiquées dans certaines situations en chirurgie urologique, digestive, gynécologique, thoracique, en chirurgie infantile, et en ORL. Les premiers patients ont été opérés ces derniers jours et se portent tous bien. Six patients ont bénéficié d’une chirurgie robot assistée en chirurgie urologique, digestive, et gynécologique la semaine dernière, ils sont tous rentrés à leur domicile après un court séjour hospitalier.

Pour les patients, les bénéfices sont nombreux. Les gestes sont plus précis en raison de la vision et de l’ergonomie apportées par les instruments robotiques. La qualité des exérèses et les résultats fonctionnels sont meilleurs, comme sur l’incontinence ou la préservation des fonctions érectiles en urologie. Là où on réalisait classiquement une grande ouverture pour atteindre une tumeur, le robot permet d’opérer dans des espaces plus petits avec des gestes moins invasifs, d’une grande précision. Les saignements sont diminués, les cicatrices moins grandes, les douleurs moins importantes, et la reprise d’activité plus rapide. Cette technique permet d’augmenter la possibilité d’hospitalisation courte et ambulatoire.

C’est un équipement de pointe que le CHU a décidé d’acquérir avec l’aide de l’ARS-OI, qui entre dans le cadre de ses missions tournées vers l’innovation et l’enseignement, et bien entendu un élément d’attractivité pour des chirurgiens de plus en plus familiarisés à la chirurgie robotique. Cette technique permet à l’ensemble des Réunionnais d’avoir accès aux prises en charge médicales de pointe.