Santé

Sondage dengue : la population bien informée

Résultat d’une enquête effectuée du 18 au 27 mars par l’ARS Océan Indien

Témoignages.re / 10 avril 2019

Du lundi 18 mars au 27 mars, l’ARS Océan Indien a lancé un sondage pour connaître et comprendre la perception de la population face aux risques liés à la Dengue (mode de transmission, moyens de protection, gestes de prévention, …). Plus de 400 personnes réparties sur l’ensemble de l’île ont été interrogées par téléphone.
Principaux résultats de l’enquête :

JPEG - 44.8 ko

• 71% des personnes interrogées savent que les moustiques naissent dans l’eau stagnante
• 91 % confirment que les moustiques transmettent des maladies
• 89 % savent que la dengue est une maladie dangereuse

La population semble globalement bien touchée par les campagnes de communication :
• 99 % déclarent avoir entendu parler de la dengue,
• 68 % déclarent avoir vu une campagne sur la dengue récemment.

Par ailleurs, les pratiques de prévention sont globalement assez bien appliquées :
• plus de 80 % déclarent éliminer régulièrement les gîtes larvaires,
• 85 % déclarent se protéger des piqures de moustiques,
• près de 50 % déclarent utiliser régulièrement des répulsifs

Les résultats de l’enquête confortent un bon niveau d’information de la population sur la dengue. Toutefois, on constate qu’il reste encore des idées reçues (en particulier sur le lieu où naissent les moustiques, le mode de transmission, les symptômes...), et des marges de progrès sur certains gestes de prévention notamment le recours aux produits répulsifs. Ces résultats montrent l’importance de continuer à sensibiliser et informer la population.

En effet, c’est la compréhension des gestes à appliquer par tous, qui favoriseront leur mise en application :

• Se protéger et protéger son entourage des piqûres de moustiques
• Vider tout ce qui peut contenir de l’eau (lieux où les larves se développent)
• Consulter rapidement un médecin en cas d’apparition de symptômes (forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, sensation de grande fatigue)



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Tout va bien dans le meilleures des mondes , tout le monde sait quoi faire mais pourtant l’epidemie se propage vitesse grand V !!! l’ARS se pose en grand communicant et pourtant essayer de savoir si une démoustication ( gazage) s’est déroulée comme prévue dans votre rue .... impossible ... le standard vous lis l’avis reçu chez vous sans informations sure et avérées du passage qui pourtant tuera tous vous animaux à sang froid si vous les confinez pas et le compte Messenger d’ensemble Contre les moustiques ne réponds pas ...
    Mis au fait quels sont les produits qu’on nous balance autoritairement sur la tronche ??
    Seraient-ils autorisé de les utiliser ailleurs en Europe
     ? Quels sont les dosages utilisés ???
    Et quels conséquences cela aura sur l’ecosystEme ??les autorités feraient mieux de s’attaquer aux véritables problèmes ... les pollueurs et autres crados qui accumulent leurs merdes partout même devant leur « propres » portes
    Mais visiblement il est plus simple de gazer que de perdre des votes en faisant appliquer ne serai-ce que les règles de sorties des déchets et encombrants !!!!
    Signaler un dépôt sauvage et celui qui a jeter ses merdes dans le Ouaki par exemple et non seulement vous n’aurez aucuns retour et 6 mois après le tas de merde est tjr là et à même pris du volume , j’arrive à voir les porchos qui commettent ces délits et pas la brigade environnementale, quant aux gendarmes eux carrément ils tourner la tête .... on a pas fini de se faire gazer

    Article
    Un message, un commentaire ?