Santé

Touristes vaccinés et confinés à La Réunion : piégés par la publicité mensongère d’autorités sanitaires en France ?

Pourquoi des milliers de personnes ont-elles choisi de venir en vacances dans un pays en pleine crise sanitaire ?

Manuel Marchal / 2 août 2021

Comment expliquer que des milliers de touristes ont choisi de ne pas annuler leurs vacances dans un pays touché par une aggravation de la situation sanitaire depuis plusieurs semaines ? Certaines personnes ont manifestement cru qu’en acceptant d’être vaccinées, elles pourraient échapper à d’éventuelles restrictions. En effet, en France, des autorités sanitaires communiquent en promettant le retour à la vie d’avant pour les personnes vaccinées. Mais de la promesse à la réalité, le décalage est si grand qu’il fait penser à de la publicité mensongère.

JPEG - 86.4 ko
Campagne de publicité d’autorités sanitaires en France pour la promotion de médicaments expérimentaux utilisés sous forme de vaccin.

Voici quelques semaines, une Agence régionale de Santé a lancé une campagne de publicité visant à accélérer la vaccination contre la COVID-19. Certains visuels diffusés ont même été jugés ressemblant à une campagne de publicité pour des préservatifs car ils montraient des couples enlacés. D’autres visuels montraient des scènes de retrouvailles, de vacances, de concerts… soit tout ce qui devrait être accessible sans entrave pour les personnes qui ont accepté de se faire injecter un des vaccins qui n’a pas fait l’objet d’une autorisation sur le marché définitive car les recherches sont encore loin d’être terminées.
Devrait, car la réalité est bien différente. En effet, aucun vaccin ne protège totalement de l’infection et de la transmission du coronavirus. En conséquence, une personne vaccinée ne peut bénéficier d’une discrimination positive, car elle peut aussi diffuser le coronavirus chez des personnes saines.

Manifestement, parmi les milliers de touristes qui débarquent chaque jour à La Réunion, c’est la déception. Car ils pensaient qu’en étant vaccinés, ils pourraient échapper aux restrictions. Voici quelques réactions recueillies vendredi à la veille du reconfinement dans le journal d’Antenne Réunion :

« « On est quand même venu car on vient pour un mois. On espère pouvoir en profiter durant le mois d’août, précise Matthieu. Il y avait plein de choses qu’on voulait voir. Tout sera très restreint durant au moins les 15 premiers jours. On ne va pas prendre le risque de bouger au-delà du rayon de 10 kilomètres. C’est vraiment embêtant ».

Sa compagne, Fanny ne cache pas sa déception et craint pour ses vacances. « Les bars, les restaurants qui sont fermés, c’est dommage. Les vacances c’est fait pour ça. On a un peu les boules quand même surtout que nous, on est vaccinés. C’est encore plus énervant ».

Tous les deux travaillent dans le domaine médical et ont suivi les injonctions du gouvernement appelant les soignants à se faire vacciner. « On répète inlassablement que tous les soignants doivent être vaccinés. On se fait vacciner. On a le test PCR négatif. On arrive ici et on nous dit qu’on a le droit de rien faire, comme ceux qui ne sont pas vaccinés. C’est vraiment frustrant et énervant », souligne Matthieu.

Même son de cloche pour Olivier. « Pour les personnes qui ont le pass sanitaire, c’est dommage d’être limité. Alors que le discours du gouvernement est plus tôt, si on est vacciné, on a plus de liberté mais là ce n’est pas le cas ». »