Santé

Vaccin-Pfizer : les noms des vaccinés conservés jusqu’en 2050 si besoin

Le coronavirus prétexte à une restriction des libertés dans la République ? Vers un fichage généralisé de la population de La Réunion par l’administration ?

Manuel Marchal / 5 janvier 2021

Le 10 décembre dernier, la Commission nationale informatique et liberté a rendu un avis publié le 28 décembre dans le « Journal Officiel » sur la création par le gouvernement d’un fichier recensant toutes les personnes ayant accepté d’être vaccinée contre le coronavirus avec les vaccins choisis par l’administration française, c’est-à-dire pour le moment le Vaccin-Pfizer. Il s’avère que les noms des personnes inscrites dans ce fichier y demeureront au moins 10 ans, délai extensible à 30 ans, soit jusqu’à 2050 !

JPEG - 50.4 ko

« Afin de réaliser les objectifs du SI « Vaccin Covid », des informations relatives aux personnes invitées à se faire vacciner ou ayant été vaccinées sont collectées : identité et coordonnées, numéro de sécurité sociale (NIR), données de santé telles que les critères d’éligibilité à la vaccination déterminés par le ministère de la santé, etc.
Dans son avis, la Commission a rappelé que ces données sont protégées par le secret médical et ne doivent être traitées que par des personnes habilitées et soumises au secret professionnel.

Ces données seront conservées dans SI « Vaccin Covid » pendant une durée de dix ans à l’exception de celles nécessaires à la prise en charge des personnes vaccinées en cas d’identification de risques nouveaux qui seront conservées par la direction du numérique des ministères chargés des affaires sociales (DNUM) pendant trente ans. »

Source : Communiqué du 30 décembre de la CNIL « La collecte de données dans le cadre de la vaccination contre la Covid-19 : quelles garanties pour les personnes ? »

Voir en ligne : https://www.legifrance.gouv.fr/down...