Santé

Vaccination anti-COVID-19 possible chez 75 pharmaciens et 150 médecins

Mesure pour accélérer le rythme de la campagne de vaccination à La Réunion

Témoignages.re / 10 avril 2021

Un communiqué de l’Agence régionale de Santé de La Réunion annonce qu’après expérimentation, les médecins et pharmaciens volontaires pourront injecter le vaccin Pfizer aux Réunionnais qui ont le droit d’être vaccinés. Depuis le 6 avril, 1300 personnes ont pu être vaccinées par ce biais, et l’ARS compte atteindre l’objectif de 2300 vaccinés cette semaine. 75 pharmaciens et 150 médecins se sont portés volontaires pour prescrire et administrer la vaccination anti-Covid-19 pour leurs patients. Leur formation s’est faite à partir de tutoriels vidéo.

JPEG - 50.4 ko

Après une période test la semaine dernière avec des pharmaciens et des médecins volontaires, la vaccination avec le vaccin Pfizer est étendue progressivement en ville au cours de ce mois d’avril, tenant compte des doses attribuées au territoire. Depuis le 6 avril 2021, les patients éligibles à la vaccination peuvent se faire vacciner auprès de leur médecin traitant, dans les cabinets médicaux ou chez leur pharmacien dans les officines. La vaccination en ville avec le vaccin Pfizer est une première en France pour ces praticiens. Aussi, une organisation spécifique a été mise en place pour garantir la chaîne du froid et l’organisation logistique.

Déploiement suite à une phase de tests mise en œuvre fin mars

Pour permettre aux professionnels du premier recours de pratiquer la vaccination Covid-19 en proximité de la population, un cahier des charges a été élaboré par l’ARS en concertation avec les représentants des professionnels libéraux. Des tutoriels en vidéo ont été mis en place permettant aux professionnels de s’accoutumer aux bons gestes et de maîtriser les conditions d’utilisation du vaccin COMIRNATY (Pfizer).
Une trentaine de médecins et vingtaine de pharmaciens ont participé activement à la semaine de tests du 29 mars au 2 avril : près de 200 patients ont pu être vaccinés par leur médecin traitant ou pharmacien. Cette expérimentation a permis des retours satisfaisants tant des professionnels que des patients.
En conséquence, la vaccination peut s’étendre à d’autres professionnels libéraux à compter du 6 avril : 75 pharmaciens et 150 médecins se sont portés volontaires pour prescrire et administrer la vaccination anti-Covid-19 pour leurs patients. Cette possibilité vient compléter l’offre des centres de vaccination qui vont également accroître leur activité au fur et à mesure de l’augmentation des doses livrées pour notre territoire. Elle s’adresse prioritairement aux personnes ayant des difficultés de déplacement vers les centres de vaccination. 1 300 patients ont pu bénéficier de cette modalité de vaccination cette semaine et 2 600 pourront en bénéficier la semaine prochaine.
Depuis l’entrepôt du grossiste-répartiteur, où le vaccin est conservé à -80 °C jusqu’à l’acheminement vers la pharmacie puis le cabinet médical à une température de + 2 à +8 °C, puis la conservation à cette même température jusqu’à l’administration, pharmaciens et médecins veillent à la continuité de la chaîne du froid et préservent ainsi la qualité et la sécurité du vaccin.

Qui est concerné par la vaccination auprès de son médecin généraliste ou de son pharmacien ?

Les patients éligibles à la vaccination suivants peuvent se rapprocher de leur médecin ou de leur pharmacien :

· Toute personne âgée de + de 70 ans
· Toute personne de plus de 50 ans ayant une des pathologies à risque de forme grave de Covid - 19 (voir la liste sur le site ARS)
· Les patients (de tout âge) ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 (voir la liste sur le site ARS)
· Les femmes enceintes à partir du 2e trimestre de la grossesse A ce jour, seuls les médecins ou pharmaciens qui se sont déclarés volontaires auprès des URPS (unions régionales des professionnels de santé) peuvent vacciner leurs patients dans leurs cabinets ou officines.