Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Vaccination COVID-19 : déjà 4 fois plus de vaccinés à Maurice qu’à La Réunion

Le retard de La Réunion sur ses voisins grandit alors qu’elle est intégrée au 6e pays le plus riche du monde

jeudi 25 mars 2021, par Manuel Marchal


Voici un an, quand les premiers morts de la COVID-19 ont été annoncés à Maurice alors qu’aucun décès n’avait été officiellement reconnu à La Réunion, l’ARS Réunion expliquait cela par un système de santé plus performant dans notre île. Un an plus tard, la COVID-19 a tué 10 fois plus à La Réunion qu’à Maurice, tandis que plus de 117.000 personnes ont déjà reçu une première dose de vaccin à Maurice contre à peine 27.000 à La Réunion. Le retard de La Réunion sur son voisin le plus proche s’accentue, or Maurice n’est pas une région française et ne peut donc pas s’appuyer sur les ressources du 6e pays le plus riche du monde.


27.143 personnes ont reçu une dose de vaccin au 18 mars 2021 à La Réunion
Dans un communiqué en date du 19 mars, l’ARS Réunion indiquait que :
« Depuis le début de la campagne de vaccination à La Réunion, 27 143 personnes ont reçu au moins une dose de vaccination (au 18 mars). »
Hier, l’ARS a annoncé un objectif pour le 1er mai :
« Compte-tenu des doses supplémentaires attendues pour les prochaines semaines, l’ARS de La Réunion va favoriser et coordonner le développement et la diversification des modalités de vaccination pour atteindre la cible minimale attendue au 1er mai de 75 000 personnes ayant reçu au moins une première dose de vaccin, dont 42 000 auront bénéficié une vaccination complète (2 injections).
La Réunion va pouvoir bénéficier des quantités nécessaires pour administrer 63 000 doses à compter de la semaine prochaine et jusqu’au samedi 1er mai inclus grâce aux doses reçues ou à recevoir (…) La progression des quantités permet également l’élargissement des publics cibles prioritaires, à savoir un abaissement à 70 ans, âge à partir duquel toute personne pourra demander à se faire vacciner sans critère de comorbidité dès le 29 mars ».

117.323 personnes ont reçu une dose de vaccin au 23 mars 2021 à Maurice
Extrait d’un communiqué diffusé hier par l’Office de tourisme de Maurice :
« La campagne de vaccination a commencé le 26 janvier dernier. Jusqu’à présent, 117.323 personnes ont reçu une première dose, ce qui représente 17 % de la population ciblée. Un nombre de 700 000 personnes vaccinées a été fixé comme seuil, pour que le pays atteigne l’immunité collective. La vaccination est gratuite pour tous les Mauriciens et les visiteurs qui sont détenteurs du ‘premium visa’.
L’assouplissement en phase des restrictions de voyage est prévu à partir de la fin de juin 2021.
Depuis le début de la pandémie de Covid-19 l’an dernier, Maurice a maintenu la sécurité sanitaire de ses ressortissants ainsi que celle des visiteurs comme une priorité absolue. »

10 morts à Maurice, plus de 100 morts à La Réunion

En mars 2020, la pandémie de coronavirus a touché notre région. La Réunion et ses voisins devaient faire face à la gestion des premiers cas importés. A ce moment, Maurice eut à dénombrer ses premiers morts liés à la COVID-19 ce qui n’était pas le cas à La Réunion. En conférence de presse, l’ARS a été interpellée à ce sujet : comment expliquer qu’il n’y avait pas de décès à La Réunion mais à Maurice, alors que le nombre de cas déclarés était à peu près similaire.
Voici en substance la réponse de la directrice de l’ARS : La Réunion a un meilleur système de santé, ce qui explique pourquoi notre île ne dénombre pas de morts à la différence de Maurice.
Un an plus tard, c’est le moment de vérifier l’affirmation de l’autorité sanitaire.
Selon les données officielles à ce jour, La Réunion compte plus de 100 morts du coronavirus, et plus de 15.000 cas recensés en un an. A Maurice, 10 morts et 826 cas sont à dénombrer. C’est la conséquence d’une stratégie différente. Chez nos voisins, il n’est pas question de laisser circuler le virus et donc l’aéroport est fermé tandis qu’à La Réunion, les pics de fréquentation de l’aéroport pendant les vacances précèdent à chaque fois de quelques semaines les pics de contamination.

Quel touriste viendra encore à La Réunion ?

Pour sortir de la crise, la solution privilégiée est la vaccination. Le but est d’atteindre par ce moyen l’immunité collective. Pour cela, il est donc nécessaire de vacciner un maximum de personnes en un minimum de temps.
Avec la diffusion des premiers vaccins, loin de se réduire, le retard de La Réunion sur son voisin le plus proche s’est encore accentué. Pourtant, notre île fait partie de l’Union européenne. Elle est une région d’un État-membre de l’UE, la France, qui revendique sa place de 6e pays le plus riche du monde. En effet, depuis le début des campagnes de vaccination, ce sont 4 fois plus de Mauriciens que de Réunionnais qui ont bénéficié d’une injection.
Dans ces conditions, l’ARS va-t-elle encore prétendre qu’à Maurice, le système de santé est moins performant qu’à La Réunion ? Ne peut-on pas commencer à parler d’un grave retard de La Réunion sur son voisin dans ce domaine ?
Si cette tendance se confirme, alors Maurice atteindra l’immunité collective bien avant La Réunion, ce qui permettra à nos voisins de relancer son économie tandis que notre île sera encore engluée dans l’épidémie et les restrictions entraînées par la circulation active d’un virus mortel sur son territoire.
Entre une île « COVID-free » ayant une population vaccinée et une autre où plus de 100 personnes sont décédées et où la vaccination n’est pas terminée, le choix du touriste potentiel est évident : c’est Maurice et pas La Réunion. Dans ses conditions, quel est l’avenir du tourisme d’importation à La Réunion ?

M.M.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus