Santé

Victoire contre le coronavirus : fin du confinement à Wuhan

La fin d’une bataille de 77 jours

Témoignages.re / 9 avril 2020

Le 23 janvier, la ville de Wuhan, en Chine, a décrété des restrictions de circulation sans précédent, dont la suspension des transports publics et de tous les vols et trains au départ de la ville, dans le cadre des efforts pour contenir le coronavirus. Wuhan était alors l’épicentre de l’épidémie. 11 semaines de lutte plus tard, le coronavirus a été éradiqué, permettant de mettre fin au confinement de cette ville de plusieurs millions d’habitants. Le port du masque est obligatoire pour sortir.

JPEG - 100.3 ko
L’ouverture des barrières de péages à l’extérieur de la ville sont une des images symbolisant la fin du confinement de Wuhan.

Alors que des voitures faisaient la queue aux péages d’autoroute et que des passagers s’apprêtaient à monter à bord des trains pour quitter Wuhan, la mégapole du centre de la Chine a commencé à lever ses restrictions de voyage mercredi, après quelque onze semaines de confinement pour freiner la propagation du COVID-19. Le 23 janvier, Wuhan a décrété des restrictions de circulation sans précédent, dont la suspension des transports publics et de tous les vols et trains au départ de la ville, dans le cadre des efforts pour contenir l’épidémie. Wuhan était alors l’épicentre de l’épidémie.
Il a fallu donc 77 jours de luttes pour que Wuhan puisse revenir à une vie quasi-normale. Ainsi, il n’est plus question de confinement et de distanciation sociale depuis hier, mais il est à noter que les masques sont obligatoires pour sortir. Ils ont été livrés en nombre suffisant dans cette mégapole de plusieurs millions d’habitants.
Désormais, Wuhan va aussi pouvoir participer pleinement à la bataille mondiale livrée contre le coronavirus.

Application de mesures de précaution

« Pour faire quoique ce soit à Wuhan, il faut un code QR sur son téléphone qui montre que vous êtes en bonne santé, que vous n’avez pas été en contact avec des malades. Et pour sortir de la ville, il faut avoir été testé, prise de sang et scanner des poumons », explique le journaliste Arnauld Miguet depuis Wuhan, cité par France Infos.
Au péage de Fuhe dans le nord de Wuhan, des voitures klaxonnaient et se ruaient après la levée des barrières à minuit.
Alors que davantage d’entreprises reprennent leurs activités, Wuhan a connu une hausse du nombre de véhicules en transit à près de 400.000 au cours des 15 derniers jours, et ce nombre devrait atteindre 1,8 million après mercredi, selon la police de la route de la ville.

La gare et l’aéroport fonctionnent à nouveau

A la gare de Wuhan, un total de 442 passagers ont pris le train K81 à destination de Guangzhou, capitale de la province méridionale du Guangdong, mercredi à 00h50. Plus de 55.000 passagers devraient quitter Wuhan en train mercredi, et environ 40% d’entre eux ont pour destination la région du delta de la rivière des Perles. Un total de 276 trains de passagers quitteront Wuhan pour Shanghai, Shenzhen et d’autres villes.
Les autorités ferroviaires demandent aux passagers de scanner des codes de santé et de procéder à un contrôle de la température lorsqu’ils entrent dans les gares, ainsi qu’à porter des masques afin de réduire les risques d’infection. Les trains, les entrées et les sorties, les salles d’attente et les plates-formes des gares ont été désinfectés par avance.
L’Aéroport international Tianhe de Wuhan a commencé mercredi à reprendre les vols de ligne intérieurs. L’aéroport devrait accueillir plus de 200 vols au départ et à destination de la ville dans la journée.