Santé

Yvan Dejean : « COVID-19 : vers l’organisation d’une contamination de masse ? »

De nouvelles vagues inévitables selon les chercheurs

Yvan Dejean / 22 avril 2020

Dans un communiqué adressé à la presse, le secrétaire général du PCR interroge sur les conséquences du déconfinement le 11 mai et de l’ouverture des écoles le 14 mai à La Réunion.

JPEG - 107.8 ko
Yvan Dejean, secrétaire général du PCR.

Une étude de l’Institut Pasteur nous apprend que le virus corona a infecté seulement 6 % de la population et a conduit à 20 000 décès en 3 mois. Cette information a aussitôt été décryptée par les épidémiologistes. Ils sont formels :

1) Ce taux de 6 % de contamination signifie qu’une très faible minorité serait immunisée contre le Covid-19. Certaines personnes avisées rappellent néanmoins qu’il ne faudrait pas oublier trop vite que l’immunité dite individuelle n’est pas acquise.

2) Un déconfinement, même partiel, va occasionner une deuxième, voire même une troisième vague de contamination dans les prochaines semaines. Selon les chercheurs c’est inévitable.

3) Les experts émettent alors l’hypothèse qu’avec le déconfinement, les autorités ont peut-être en tête l’idée de « refaire circuler un peu le virus » pour espérer atteindre l’immunité collective. Selon les scientifiques, cet objectif ne pourrait être atteint que si, au moins 70 % de la population est contaminée.

Ces remarques interpellent car aucune personne de raisonnable ne peut imaginer que la patrie des « Droits de l’Homme et du Citoyen » puisse organiser sciemment une contamination de masse avec un virus meurtrier.

A quelques semaines de la rentrée pour les enfants des écoles primaires et maternelles une clarification ne s’impose-t-elle pas ?

Yvan Dejean
PCR