Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique

Une Région Réunion qui s’engage très tôt dans le développement durable

40 ans de la Région : Philippe Berne, grand témoin trace les grandes lignes -3

samedi 27 mai 2023


Il s’agit déjà de connaître et de préserver la faune et la flore locale. La Région se dote d’outils de recherche et de préservation de la biodiversité, ainsi naissent l’ARVA, Kélonia...


Retrouvez ci-dessous un premier extrait de son discours. Par la suite, le texte sera décliné en plusieurs parties, découpée par Pascal Basse, de la section PCR de Saint-Pierre.

Dans le domaine de la protection de la biodiversité le conseil régional a agit à trois niveau :

Création de l’ARDA : Pierre Lagourgue m’avait chargé de monter un projet d’aquaculture d’eau douce à proximité de l’Étang du Gol, nous avons acquis un grand terrain que nous avons aménagé en réalisant des bassins d’aquaculture, le logement du gardien du site et des laboratoires et des nurseries nécessaire à nos besoins. Nous avons commencé par l’élevage d’un hybride de Tilapia, par quelques bassins de camarons. Très rapidement l’ARDA s’est spécialisé dans la connaissance de la faune et de la flore des eaux douces de la Réunion. L’ARDA est devenue un outil obligatoire pour les études d’impact sur les travaux en eaux douce (pont, réseau routier...) Les scolaires ont utilisé les locaux de l’ARDA pour étudier essentiellement la faune. Ensuite l’ARDA s’est attaquer à l’aquaculture marine en réalisant un pôle marin situé au niveau du port de la rivière des galets. (L’élevage de l’ombrine a été un beau succès qui a aidé les mauriciens a mettre en place leur propre aquaculture d’eau de mer de ce poisson) L’ARDA a rayonné au niveau de l’Océan Indien grâce au soutien de la région, la ténacité et l’efficacité de son directeur Pierre Bosque

Création de Kelonia : La région avait aidé à la mise en place d’une structure privée : la ferme corail. A la suite d’une mission que je dirigeait à la CITES à Ottawa au Canada pour faire passer la tortue (Kelonia midas ) de l’annexe 1 (Interdiction de tout commerce international) à l’annexe 2 ( création de quota) A la suite de cette mission je me suis rendu compte qu’il fallait complètement changer d’orientation dans ce domaine et de transformer la Ferme Corail en un centre d’études et de recherches sur les tortues marines. J’en ai sensibilisé Pierre Lagourgue et Paul Vergès et c’est ainsi que la région a racheter les terrains ; les infrastructures et les tortues marines et avec le concours de Stéphane Ciccione a été créée Kelonia que nous connaissons aujourd’hui. Soutien d’étudiants travaillant sur des recherches allant dans le sens des orientations de la région. Exemple : Thèse sur le recrutement des larves de poisson du récif. Thèse sur la systématique des madrépores du récif. Thèse sur l’endémisme d’un certain nombre d’espèce végétales...


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus