Union européenne

Environnement : ce que l’Europe propose à La Réunion

Communication de la Commission européenne sur les Régions ultrapériphériques

Témoignages.re / 26 octobre 2017

JPEG - 51.9 ko
Depuis 20 ans, le PCR a fait de la lutte contre le changement climatique une priorité. Les résultats sont visibles dans le paysage de La Réunion.

Mardi lors d’une conférence de presse commune, Corina Cretu, Commissaire européenne à la politique régionale, et Younous Omarjee, député de l’Union des Outre-mer, ont présenté la nouvelle stratégie de l’Union européenne pour les RUP, c’est-à-dire les Canaries, les Açores, Madère, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et La Réunion. Voici les principaux points sur l’environnement.

Biodiversité

- Sur la base de l’expérience BEST, envisager de fournir un soutien spécifique à la conservation de la biodiversité et à l’utilisation durable des services écosystémiques, y compris pour l’adaptation au climat dans les régions ultrapériphériques et les pays et territoires d’outre-mer.

Economie circulaire

- Proposer un sujet de projet dans le cadre du programme de travail LIFE 2018-2020 sur les déchets pour résoudre les problèmes de gestion des déchets rencontrés par les régions ultrapériphériques ;

- Soutenir les régions ultrapériphériques en devenant des sites pilotes pour des projets pilotes d’économie circulaire, en particulier dans le cadre du programme LIFE ;

- Envisager d’introduire des dispositions visant à faciliter les transferts de déchets des RUP vers les pays voisins.

Changement climatique

- Renforcer la dimension des RUP dans l’instrument de l’UE pour l’environnement et le climat (LIFE), : préparation des RUP aux phénomènes météorologiques extrêmes comme nouveau domaine d’action pour l’adaptation au changement climatique dans le programme de travail 2018-2020 ;

- Lancer un projet préparatoire sur l’adaptation au changement climatique dans les RUP en 2019

- intégrer les défis spécifiques de l’adaptation des régions ultrapériphériques dans la révision de la stratégie d’adaptation de l’UE de 2013 ;

- Accroître la sensibilisation aux possibilités de financement disponibles dans le sous-programme LIFE pour l’action climatique, à des fins d’atténuation ou d’adaptation

- Encourager la participation des experts des régions ultrapériphériques à l’élaboration de normes résilientes au climat pour les infrastructures devant être réalisées par les organisations européennes de normalisation (OEN)

- Évaluer la mise en œuvre FSUE ds les rup dans le cadre de l’évaluation ex post 2017-2018 du fonds.

Energie

- Développer une base de données des principales caractéristiques des systèmes énergétiques et des économies des RUP

- Intégrer au sein de l’UE et au niveau international à travers l’initiative Énergie propre pour les îles de l’UE les bonnes pratiques développées par les régions ultrapériphériques - en particulier en ce qui concerne les outils financiers et réglementaires et la promotion des meilleures technologies disponibles.