Union européenne

Le Parlement européen vote contre la pêche électrique

L’environnement avant les intérêts financiers

Témoignages.re / 17 janvier 2018

Le Parlement européen a voté hier un amendement interdisant la pêche électrique dans l’Union européenne. Younous Omarjee, député de l’Union des Outre-mer, était signataire de cet amendement. Dans un communiqué, il donne sa position à la suite de ce vote.

JPEG - 30 ko
Younous Omarjee, député de l’Union des Outre-mer.

« C’est un vote historique et une immense victoire ». Le Parlement européen a voté en faveur d’un amendement déposé par Younous Omarjee, 1er signataire, et 63 de ses collègues visant l’interdiction totale de la pêche électrique en Europe.

À l’issue du vote, Younous Omarjee a réagi :

« Nous avons fait la démonstration que dans ce parlement nous pouvons entraîner avec nous les différentes forces pour gagner des batailles majeures. Je suis fier de notre mobilisation, avec les ONG et nombreux de mes collègues, qui a permis de faire adopter l’amendement que j’ai déposé pour interdire cette méthode de pêche barbare qu’est la pêche électrique.

Nous commençons à mettre des grains de sables de plus en plus gros dans les rouages de cette Europe de prédation des océans et de destruction des écosystèmes marins, et qui chemin faisant, sacrifie les pêcheurs artisanaux au profit de quelques flottes industrielles. »

Proscrite dans la plupart des pays du monde, la pêche électrique était également interdite dans l’Union européenne depuis 1998. Mais une dérogation accordée en 2006 aux pêcheurs des Pays-Bas leur avait permis de recourir à cette méthode néfaste pendant plusieurs années en Mer du Nord, et de demander aujourd’hui son autorisation dans toute l’Europe. Une demande qui est rejetée aujourd’hui par le Parlement européen.