Union européenne

Les migrants premier point à l’ordre du jour du Sommet européen

Un Sommet européen pour juguler les flux migratoires en provenance d’Afrique à partir des côtes libyennes

Témoignages.re / 20 octobre 2017

JPEG - 54.6 ko
Réfugiés sur l’île grecque de Lesbos. (photo Louisa Gouliamaki/IRIN)

Juguler les flux des migrants en provenance d’Afrique, et ayant transité par la Libye, est le premier point à l’ordre du jour du Sommet européen qui s’est ouvert jeudi a Bruxelles, indique le document de presse transmis aux médias.

Les dirigeants de l’Union européenne doivent notamment se mettre d’accord sur les moyens financiers nécessaires pour mettre fin à l’immigration illégale en provenance d’Afrique.

Selon un rapport officiel, depuis 2014, au moins 140.000 Africains ont péri, noyés en Méditerranée, après avoir pris place dans des embarcations de fortune pour traverser la mer à partir des côtes libyennes.

Lors du Sommet de Malte, les dirigeants européens avaient approuvé un plan d’action pour briser les réseaux des passeurs, reconduire dans la dignité les migrants économiques, améliorer les contrôles aux frontières et former les gardes-côtes libyens.

La France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne avaient décidé d’envoyer des missions de contrôle au Tchad et au Niger, les deux principaux pays de transit avant la Libye, pour favoriser le départ pour l’Europe des migrants préalablement identifiés par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (’UNHCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), les agences spécialisées de l’ONU opérant dans ces pays.