Union européenne

Nouvelle stratégie pour les RUP présentée au Parlement européen

Conférence de presse commune de Corina Cretu et Younous Omarjee

Témoignages.re / 26 octobre 2017

Ce mardi 24 octobre 2017 au Parlement européen, la Commissaire européenne à la politique régionale, Corina Cretu, et le Député européen Younous Omarjee ont tenu une conférence de presse conjointe sur la nouvelle communication de la Commission européenne en direction des RUP « Un partenariat stratégique renforcé et renouvelé avec les RUP de l’UE », suite à l’adoption ce mardi par le collège des commissaires européens de cette communication.

JPEG - 56.8 ko
Younous Omarjee et Corina Cretu.

La communication reprend plusieurs axes prioritaires identifiés par le rapport du Député européen, et tente d’apporter autant de réponses que possible aux préoccupations du Parlement européen, des régions ultrapériphériques et des citoyens ultramarins. « Je veux souligner l’excellence de notre collaboration avec le Parlement européen et je m’adresse ici tout particulièrement à Monsieur Younous Omarjee, le rapporteur du Parlement sur ce dossier. Je trouve que notre coopération a vraiment été excellente et que vos idées ont été extrêmement utiles », a tenu à ajouter Corina Cretu.

La Commissaire européenne a également rappelé que si « parfois dans le passé l’Europe n’a pas reconnu les spécificités de ces régions » la Commission européenne a désormais l’intention d’adopter de nouvelles orientations : « leurs particularités doivent devenir des atouts, il faut impliquer tout le monde et veiller à ce que toutes nos initiatives législatives tiennent comptent des spécificités de ces régions, et ce également dans les accords commerciaux lorsque l’on parlera de vin, de sucre, et de leurs autres productions »

Younous Omarjee a également salué « l’adoption par la commission européenne de cette nouvelle stratégie européenne pour les RUP ce jour, au Parlement européen à Strasbourg » et a rappelé « le travail réalisé par la Commissaire pour avoir porté la question des RUP au plus haut niveau des priorités et des niveaux de décision »

Pour le Député européen la question de la protection des productions sensibles des RUP notamment banane et sucre dans les accords commerciaux est un point central sur lequel la Commission européenne est très attendue. Il a rappelé que c’est maintenant que les orientations de prise en compte de ces productions dans la stratégie doivent être mises en œuvre dans les accords MERCOSUR et Australie. Il a également salué l’ouverture de la Commission aux propositions formulées dans le rapport Rodust et son rapport concernant le renouvellement des flottes de pêche.

Pour Younous Omarjee « la nouveauté de cette stratégie repose aussi sur le partage de responsabilité entre la Commission, les États et les Régions ultrapériphériques pour la bonne mise en œuvre des objectifs et annonces faites par la Commission dans cette communication. C’est une clarification de méthode que je partage, et je crois que les responsabilités pointées pour les États Membres auraient pu être plus importantes »

« C’est un pas en avant pour les RUP. De nombreux points de mon rapport ont été pris en compte, il faut à présent être tourné vers leur mise en œuvre, pour ce qui n’a pas été satisfait, il faut continuer à être mobilisés » a conclu Younous Omarjee à la sortie de la conférence de presse.