La Commission européenne en visite à Kiev

Ukraine : 50 milliards d’euros de l’Union européenne reçus en moins d’un an

3 février 2023

À l’occasion de la visite à Kiev le 2 février de 16 membres de la Commission européenne dont sa présidente, l’Union européenne fait un point sur les sommes versées à l’Ukraine actuellement en guerre contre la Russie : ce sont 50 milliards d’euros en moins d’un an. Ceci permet à l’UE de se positionner comme un acteur de la reconstruction des quartiers et des maisons détruits par les combats.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s’est rendue le 2 février à Kiev avec 15 commissaires, pour la toute première réunion du collège avec le gouvernement ukrainien. Cette réunion a lieu en marge du sommet UE-Ukraine, le premier sommet de ce type à se tenir depuis le début de la guerre en Ukraine et l’octroi du statut de candidat à ce dernier pays.
La présidente von der Leyen a notamment annoncé une nouvelle aide de 450 millions d’euros pour 2023. Cette nouvelle aide porte à quelque 50 milliards d’euros le soutien total apporté par l’UE, ses États membres et les institutions financières européennes à l’Ukraine depuis le début de la guerre que lui livre la Russie. La Commission travaille en outre à réunir une contribution de 1 milliard d’euros pour une reprise économique rapide.

Partenariat sur le méthane, l’hydrogène et les gaz de synthèse

À la suite du versement, le 17 janvier, de 3 milliards d’euros au titre de la première tranche de l’assistance macrofinancière+ (MFA+), d’un montant maximal de 18 milliards d’euros, qu’il est prévu d’octroyer à l’Ukraine en 2023, la Commission annonce ce 2 février une nouvelle aide de 450 millions d’euros, dont 145 millions d’euros d’aide humanitaire et 305 millions d’euros au titre de la coopération bilatérale, afin de soutenir le rétablissement rapide des infrastructures ukrainiennes, de renforcer la résilience de l’Ukraine et de soutenir son processus de réforme.

En marge de la réunion, la présidente von der Leyen et le premier ministre Chmyhal ont conclu un partenariat stratégique sur le biométhane, l’hydrogène et autres gaz de synthèse. Le protocole d’accord étendra ainsi la coopération énergétique existant entre l’UE et l’Ukraine à des gaz renouvelables tels que le biométhane, l’hydrogène et d’autres gaz de synthèse produits de manière durable. Il réaffirme l’engagement des deux parties à réduire la dépendance à l’égard des importations de combustibles fossiles, en particulier de gaz russe, et à œuvrer en faveur de la neutralité climatique.

Pour soutenir l’Ukraine, la Commission a également proposé des mesures pour faciliter les échanges, notamment la suspension des droits à l’importation sur les exportations ukrainiennes, et elle propose désormais de prolonger ces mesures au-delà de juin 2023. La mise en place de corridors de solidarité a également aidé l’Ukraine à exporter ses marchandises et à importer ce dont elle a besoin. Plus 23 millions de tonnes de céréales et de produits liés ont déjà pu être acheminées par ces voies de transport alternatives.

Appels gratuits entre l’UE et l’Ukraine

Dans le domaine de l’itinérance, la Commission s’est félicitée de la prolongation pour six mois des mesures prises volontairement par les opérateurs de l’UE et de l’Ukraine afin de permettre les appels à faible coût, voire gratuits, entre l’UE et l’Ukraine. Grâce à cet accord, environ 4 millions de personnes ayant fui la guerre et cherché refuge dans l’UE disposent d’une connectivité abordable. Le nouvel accord couvre désormais aussi les appels vers des lignes fixes en Ukraine, ainsi que de nouveaux types d’opérateurs. Parallèlement, une feuille de route a été convenue pour inclure l’Ukraine dans la zone d’itinérance aux frais nationaux de l’UE, une fois qu’elle aura garanti la pleine mise en œuvre de l’acquis de l’UE dans ce domaine.

Association de l’Ukraine au programme pour le marché unique

La Commission et l’Ukraine ont signé le 2 février l’association de l’Ukraine au programme pour le marché unique. Cet accord soutiendra les entreprises ukrainiennes, en leur permettant de bénéficier d’un accès facilité aux marchés, d’un environnement favorable aux entreprises et d’opportunités de croissance durable et d’internationalisation. Il permettra aussi à l’Ukraine de participer à des appels spécifiques dans le cadre du programme en faveur des PME, ainsi qu’à des initiatives telles que le programme Erasmus pour jeunes entrepreneurs et le réseau Entreprise Europe. Il lui offrira aussi la possibilité de demander des financements en faveur des producteurs nationaux de statistiques, pour la production et la diffusion de statistiques de haute qualité à des fins de suivi de la situation économique, sociale, environnementale et territoriale.
Les discussions commenceront prochainement sur l’intégration de l’Ukraine dans d’autres programmes clés de l’UE, tels que le mécanisme pour l’interconnexion en Europe, qui peut l’aider à connecter ses infrastructures énergétiques, de transport et numériques avec l’UE.

Préparer la reconstruction en Ukraine

Le collège a discuté avec le gouvernement ukrainien du soutien de l’UE pour aider l’Ukraine à reconstruire ses villes de manière durable et inclusive et en observant des normes de qualité élevées avec la communauté du nouveau Bauhaus européen (communauté NEB).
En mars, le nouveau Bauhaus européen, en collaboration avec ses partenaires ukrainiens (Pacte des maires de l’Est, Ro3kvit, ReThink) lancera un programme de renforcement des capacités pour aider les municipalités ukrainiennes à préparer la reconstruction. Une nouvelle initiative dénommée Phoenix stimulera ces activités, ainsi que d’autres activités du nouveau Bauhaus européen en Ukraine. Dans l’immédiat, elle développera et mettra à la disposition des villes ukrainiennes l’expertise de pointe de la communauté NEB en matière de reconstruction abordable et durable. Elle mettra également en réseau des villes ukrainiennes avec des villes de l’UE partageant les mêmes valeurs afin qu’elles puissent échanger leurs expériences sur leur transition vers la neutralité climatique et une plus grande efficacité énergétique. L’initiative combinera des financements provenant de la mission pour des villes neutres pour le climat et intelligentes d’Horizon Europe et du programme LIFE, mobilisant dans l’immédiat au moins 7 millions d’euros pour les actions préparatoires décrites ci-dessus.

UkraineUnion européenne

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?