La Réunion dans "Témoignages"

Appliquer la loi du 19 mars ? Inopportun pour le gouvernement

Égalité du droit aux caisses de chômage

Manuel Marchal / 22 avril 2008

A l’Assemblée nationale, Paul Vergès et Raymond Mondon déposent une proposition de loi visant à appliquer à La Réunion une loi sociale en vigueur en France : les caisses d’indemnisation pour les travailleurs privés d’emploi.
En 1957, le chômage massif est déjà une réalité pour notre île, mais l’administration locale montre toute son opposition à l’extension à La Réunion d’une loi sociale. Pour sa part, le gouvernement avait rédigé une note « insistant sur l’inopportunité d’étendre la législation métropolitaine » dans ce domaine. Autrement dit, il était inopportun pour Paris que le travailleur réunionnais ait les mêmes droits que ceux de France.

PDF - 1.9 Mo

Or, la loi du 19 mars 1946 prévoit légalement ce que le gouvernement refuse à l’époque.
C’est en raison de ces obstacles à l’abolition effective du statut colonial qu’à La Réunion, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane sont nés des mouvements autonomistes conduits par ceux qui luttaient pour l’application de la loi du 19 mars 1946.

M.M.