La Réunion dans "Témoignages"

Asé gaspi nout jénèss

Manuel Marchal / 23 janvier 2009

PDF - 485.4 ko

« Pour 118.000 personnes au travail à La Réunion, il y avait 52.000 chômeurs dont 72% de jeunes au recensement de mars 1982. Soit 31% de la population active (cela ferait 6 millions de chômeurs à l’échelle métropolitaine) » : cette phrase est extraite d’une lettre adressée au président de la République par le Comité de rassemblement des jeunes.
Le 12 février 1984, des milliers de jeunes Réunionnais se sont rassemblés autour du mot d’ordre "Asé gaspi nout péi ! Asé gaspi nout jénèss !".
Ces jeunes ont exprimé la pénurie d’emploi qui touche de plein fouet La Réunion, notamment la jeunesse.
Plusieurs "lois-programme" plus tard, le problème reste entier, notamment pour les jeunes. Aucune recette mise au point à Paris n’a permis de lutter efficacement contre le problème numéro 1 à La Réunion : le nombre insuffisant d’emplois.

M.M.