La Réunion dans "Témoignages"

Contre la violence institutionnelle

La Réunion dans "Témoignages"

Manuel Marchal / 13 juillet 2009

11 juillet 1959

Les 9 et 10 juillet 1959, c’est la première fois qu’un président de la République vient en visite officielle à La Réunion. Arrivé le 9 juillet à 22 heures, le général de Gaulle prononça le lendemain un discours à La Redoute.
Comme 50 ans plus tard, le programme concocté à l’époque était placé sous le signe du sectarisme partisan. Le chef de l’État était en effet en visite à Saint-Denis, là où quatre mois plus tôt, une fraude électorale grossière avait empêché l’élection de la liste conduite par Paul Vergès. Les nervis au service du candidat soutenu par le préfet Perreau-Pradier avait aussi tué Héliard Laude, et gravement blessé un autre jeune, Baïkom. Quant à Paul Vergès, il avait été sauvagement agressé devant la Mairie et laissé pour mort.
Cette visite présidentielle avait été marquée par une mobilisation massive contre la fraude électorale. Et contrairement à ce qu’affirment les complices de la fraude qui tentent de réécrire l’Histoire, ce sont les forces de la répression qui ont tout fait pour que les Réunionnais ne viennent pas en masse à Saint-Denis en réquisitionnant tous les transports. Car les Réunionnais ne venaient pas pour applaudir un président de la République, ils venaient pour affirmer clairement leur volonté de lutter pour le respect du suffrage universel à La Réunion. Comme le rappelle l’accueil réservé au général de Gaulle, la manœuvre des fraudeurs a lamentablement échoué.

M.M.