La Réunion dans "Témoignages"

Deux crises toujours présentes 30 ans après

Logement social et agriculture

Manuel Marchal / 8 octobre 2007

"Témoignages" met l’accent sur deux crises dont La Réunion subit toujours les effets.
La première concerne le logement social. Moins de constructions signifie davantage de demandeurs de logement et plus de chômage.

Cette crise se perpétue aujourd’hui avec plus de 25.000 familles ayant droit à ce dispositif et qui en sont privées. Cette persistance démontre que tout ce qui a été tenté depuis trente ans n’a pas permis d’inverser la tendance.

PDF - 378.2 ko

Il est donc plus que jamais urgent de mettre enfin en œuvre des mesures spécifiques afin de sortir de cette crise. Il est d’ailleurs à noter qu’il sera maintenant possible de saisir la Justice pour faire appliquer un principe fondamental : le droit au logement.
L’autre crise est celle de l’agriculture. Géranium, vétiver et vanille, trois productions touchées de plein fouet par ce que l’on appelait pas encore la mondialisation ultra-libérale. La suite des événements allait montrer combien une intégration dans ce processus sans prise en compte des spécificités de La Réunion pouvait être grave de conséquences, notamment pour l’emploi. Car que reste-t-il aujourd’hui du géranium, du vétiver et de la vanille ?
Par ailleurs, les années 1976 et 1977 soulignent que la production sucrière atteignait quasiment 250.000 tonnes. C’est tout de même 50.000 tonnes de plus que la campagne 2006. Cela permet d’avoir une idée du résultat des mesures prises ces trente dernières années dans la filière.

M. M.