La Réunion dans "Témoignages"

Double peine pour plus de 50.000 travailleurs

Bataille pour l’égalité sociale

Manuel Marchal / 26 décembre 2007

En 1986, le nombre officiel de chômeurs a connu une progression impressionnante. Plus de 55.000 travailleurs étaient privés d’un emploi.
Vingt ans plus tard, la crise est toujours là. Elle risque même de s’aggraver avec le désengagement de l’État dans les contrats aidés qui se traduit concrètement par la menace du chômage dès le 1er janvier prochain pour plus de 300 travailleurs.

PDF - 493.7 ko

Dans le même temps, “Témoignages” souligne que ces travailleurs subissent une sanction supplémentaire : la privation des allocations familiales. En 1986, il existait à La Réunion un parlementaire qui soutenait le maintien de l’illégalité des droits entre Réunionnais et travailleurs de France. Jean-Paul Virapoullé était en effet pour la parité, ce qui signifiait vouloir revenir sur un acquis essentiel de l’abolition du statut colonial à La Réunion : le droit à l’égalité sociale.
Vingt ans plus tard, un autre gouvernement trouve le même allié pour soutenir la diminution des crédits accordés à l’emploi et l’augmentation du coût de la vie à La Réunion par l’intermédiaire de l’application des franchises médicales.