La Réunion dans "Témoignages"

Ensemble pour le droit à l’emploi

« Renverser la Bastille du chômage »

Manuel Marchal / 9 février 2008

« Où est la liberté du chômeur ? Où est l’égalité pour le chômeur ? Où est la fraternité entre les chômeurs et les privilégiés ? » Voilà pourquoi les mots de "Liberté, égalité, fraternité" inscrits au fronton de nos mairies doivent être un appel à « renverser la Bastille du chômage ».

PDF - 532.7 ko

Le 14 juillet 1983, c’était le mot d’ordre exprimé par Maurice Gironcel, alors premier adjoint au maire de Sainte-Suzanne, lors de la constitution du Comité de défense des chômeurs dans sa commune. Pour sa part, Lucet Langenier, Maire de Sainte-Suzanne, appelait les chômeurs à s’unir et à s’organiser pour faire respecter leur droit fondamental : avoir un emploi. Lucet Langenier constatait également que deux ans après l’alternance, « sur les problèmes principaux, il n’y a pas encore eu de changement ». Et Lucet Langenier de poursuivre : le changement passe par une autre politique que celle menée depuis des décennies.
25 ans après cet appel, la situation s’est aggravée à La Réunion. Le chômage reste toujours la première préoccupation, et force est de constater que les différentes mesures décidées par les gouvernements qui se sont succédé au cours de ces 25 dernières années n’ont pas permis d’inverser la tendance. D’où la nécessité de mettre en place des mesures exceptionnelles, répondant à une situation exceptionnelle : celle de la pénurie d’emplois structurelle à La Réunion.

M.M.