La Réunion dans "Témoignages"

Faire reculer les bidonvilles

La crise du logement

Manuel Marchal / 25 octobre 2007

Près de trente ans après l’abolition du statut colonial, la survie dans le bidonville était le lot quotidien de la majeure partie de la population à La Réunion. En témoigne une case en gonis habitée par une famille de chômeurs.

Depuis trente ans, des efforts considérables ont été faits. Les bidonvilles de Ti’Paris et Tanambo visités à l’époque par les parlementaires du PCF ont été éradiqués.

PDF - 718.9 ko

Mais il reste encore à La Réunion des dizaines de milliers de familles qui doivent survivre dans l’insalubrité ou dans un logement sur-occupé. Cela donne toute l’ampleur de la crise qui persiste, 61 ans après l’abolition du statut colonial et deux mois avant la première étape de la mise en œuvre du droit au logement opposable.