La Réunion dans "Témoignages"

Grande Marche de la jeunesse

Bataille pour le développement

Manuel Marchal / 7 août 2007

Du 14 au 19 septembre 1989, un millier de jeunes ont participé à la Marche de la jeunesse pour le développement, le travail, l’avenir de La Réunion. Partis de Sainte-Rose et de Saint-Joseph, les deux groupes des "lutteurs du développement" ont convergé vers Le Port. La moitié des jeunes a parcouru l’Est et le Nord tandis que l’autre moitié est remontée du Sud vers l’Ouest. À chaque étape, des rencontres chaleureuses avec la population, des débats et un programme culturel.

PDF - 368.4 ko

Au terme de la marche, les mille marcheurs ont publié une résolution. Constatant la pénurie d’emplois (52.779 chômeurs dont 70% avaient un âge compris entre 16 et 30 ans), la Marche de la jeunesse décrète que « le combat que nous menons pour le développement, le travail et le respect de notre dignité ne fait que commencer, et que nous ferons tout pour le gagner » et « qu’au centre de tout, c’est l’Homme réunionnais qu’il faut revaloriser ».
Quant à la motion rendue publique le même jour, elle exhorte les jeunes à s’inscrire massivement sur les listes électorales afin de participer à des élections capitales pour l’avenir du pays, et elle demande « au gouvernement de faire en sorte que tous les jeunes nouvellement inscrits puissent voter lors de ces consultations ».
Au cours de ces vingt-cinq dernières années, le niveau de formation des jeunes Réunionnais a constamment augmenté. Mais les jeunes paient toujours un lourd tribut à la pénurie d’emploi : un jeune sur deux est privé de travail. Combattre cette injustice est un des plus importants défis de la société réunionnaise. Garantir aux jeunes le droit à un travail, à un logement, c’est un objectif que se fixe le rassemblement des Réunionnais unis sur l’essentiel : le développement du pays.