La Réunion dans Témoignages

L’égalité moteur des luttes

50 ans de luttes

Manuel Marchal / 2 mai 2009

Trente ans après l’abolition du statut colonial par la loi du 19 mars qui prévoyait l’alignement des lois sociales sur la France, beaucoup restait à accomplir. Deux mots d’ordre étaient mis en avant : le droit à l’allocation logement et à l’indemnisation chômage.
Le mois dernier, la mobilisation des Réunionnais autour du COSPAR a permis d’obtenir l’égalité sur un des derniers points qui restait à obtenir : le forfait charge de l’allocation logement.
Aujourd’hui, les lois sociales de la France s’appliquent à La Réunion. Elles permettent aux plus pauvres d’échapper à la misère qui caractérisait l’époque du statut colonial, et elles ont permis à toute la société réunionnaise d’avoir droit à un gain important de pouvoir d’achat. Mais ces lois sociales ne suffisent pas pour faire baisser le chômage, et pour créer les conditions du développement durable du pays. C’est donc maintenant le début d’une nouvelle ère.

M.M.