La Réunion dans "Témoignages"

L’élargissement du partage des responsabilités

Sortir le premier Conseil Régional du blocage

Manuel Marchal / 22 mars 2008

Au lendemain de la première élection du Conseil Régional, la logique du sectarisme de parti conduit au blocage de l’institution. Du fait de la défection d’un conseiller régional, une répartition "gauche/droite" des sièges aboutissait à deux groupes de 22 conseillers chacun. Si Mario Hoarau est élu président au bénéfice de l’âge, les 4 vice-présidents du bureau étaient de droite, élus aussi au bénéfice de l’âge.

PDF - 315 ko

Le président communiste propose une solution pour débloquer la situation. C’est l’élargissement du bureau de quatre à neuf vice-présidents afin de permettre à toutes les tendances politiques de l’assemblée de partager les responsabilités. Les délégations sont réparties à raison de deux par groupe politiques. Quant aux commissions et à leurs présidence, personne n’est exclus du partage des responsabilités.
L’application de cet accord a permis l’élection à la vice-présidence de Paul Vergès (PCR), Elie Hoarau (PCR), Albert Ramassamy (PS), Gilbert Annette (PS) et André Thien Ah Koon (UNIR) qui ont complété un bureau qui n’était jusqu’alors exclusivement composée que par des membres du groupe de la droite.
Résultat : les clivages s’estompent car l’objectif est de travailler ensemble pour le développement de La Réunion.

M.M.