La Réunion dans "Témoignages"

La lutte des planteurs

Manuel Marchal / 26 juillet 2007

18 juillet 1975, "Témoignages" publie un numéro "Spécial planteurs". C’est à cette époque qu’a été signé par la Fédécanne un accord fixant le prix de la canne pour 5 ans. Ce document venait 5 ans après la mise en application d’un autre accord signé aussi par la Fédécanne de Jean-Paul Virapoullé qui avait totalement changé la donne.

Avant 1970, la part du planteur était égale à 66,56% du sucre « mais également de tous les autres produits de la canne », rappelle "Témoignages". Après 1970, la part du planteur a diminué : entre 1970 et 1975, elle était seulement de 61,454% du sucre, ce qui avait été même reconnu par les dirigeants de la Fédécanne, Jean-Paul Virapoullé en tête. L’accord sur lequel "Témoignages" alerte les planteurs aggrave davantage la situation. Force est de constater que ce type d’accord avait notamment pour but de favoriser une minorité au détriment de la masse des planteurs.

PDF - 1 Mo

22 ans plus tard, la situation a changé et ce type de coup de force ne peut plus se reproduire. La filière s’est modernisée et s’est organisée en interprofession. Face aux menaces de la mondialisation libérale, c’est une avancée pour la défense de l’intérêt général en permettant à La Réunion de parler d’une même voix à Paris et à Bruxelles, tout en s’efforçant de prendre en considération les intérêts parfois contradictoires des différents acteurs.

M. M.