La Réunion dans "Témoignages"

La nécessité de l’adaptation

Cyclones

Manuel Marchal / 1er octobre 2007

Le passage à La Réunion d’un cyclone dévastateur rappelle la vulnérabilité de l’île à ces phénomènes extrêmes. Le réchauffement climatique créée des conditions favorables à la hausse de la fréquence et de l’intensité des cyclones.

Dans ces conditions, il est plus que nécessaire de s’adapter à cette contrainte, pour qu’à la catastrophe climatique ne s’ajoute pas des drames humains, ainsi que des destructions de routes et des perturbations pour l’activité économique.

PDF - 622.1 ko

Vingt ans après Clotilda, Gamède a emporté le pont de la Rivière Saint-Etienne. Cela a démontré à nouveau toute la fragilité de l’aménagement de notre territoire. Car une seule rivière est endiguée jusqu’à son embouchure, c’est la Rivière des Galets. En 1987, Clotilda avait montré toute la pertinence de cet équipement. En effet, du fait de l’absence de l’endiguement de ce cours d’eau à l’époque, le village de la Rivière des Galets était sous la menace de la crue. Lors du passage de Gamède, l’endiguement a permis d’écarter ce danger considérable.
Au lendemain de Gamède, la Région a proposé à l’État, aux communes, au Conseil général et à l’État la création d’un syndicat mixte chargé de la construction des ouvrages d’endiguement des ravines. Gageons que cette proposition puisse aboutir, afin que l’île puisse adapter l’aménagement de son territoire aux contraintes de sa position géographique.