La Réunion dans "Témoignages"

Les "Sans papiers" essentiels pour l’économie de Mayotte

Le drame des Kwassa-kwassa

Manuel Marchal / 17 août 2007

En ce mois de novembre 2005, la situation à Mayotte est explosive. Les manifestations contre les immigrés anjouanais se multiplient. Un élu va même prendre la tête d’une expédition particulièrement scandaleuse : un village peuplé d’Anjouanais est incendié.
C’est alors que "Témoignages" publie une série de reportage d’envoyés spéciaux dans l’île aux Parfums.

PDF - 318.4 ko

Ils révèlent notamment le rôle essentiel des "sans papier" dans le développement de l’économie mahoraise.
« Les forces vives de Mayotte sont à La Réunion ou en métropole. Les immigrants sont une chance pour nous. Je ne vois pas comment l’économie pourrait fonctionner sans eux », constatait Saïd Ahamadi, maire de Koungou.
Mais pour ces immigrants, depuis la mise en place du visa, la seule solution pour travailler dans une île qui a besoin d’eux reste de traverser au péril de leur vie soixante-dix kilomètres d’océans sur de fragiles embarcations.