Santé vie pratique

Déshydratation : de l’eau, de l’eau

Destination Santé

Destination Santé / 9 novembre 2017

La déshydratation correspond à une diminution excessive, voire la quasi élimination de l’eau contenue dans nos tissus.

JPEG - 46 ko
Photo Phovoir.

La déshydratation se manifeste sous différentes formes : sensation de soif intense, sécheresse de la peau et des muqueuses et encore oligurie, c’est-à-dire une diminution de la quantité d’urine. Dans les cas les plus graves, la déshydratation peut entraîner un dysfonctionnement cérébral (coma…) voire la mort.

Lors de fortes chaleurs, deux populations sont particulièrement exposées au risque de déshydratation :

Les nourrissons : il est important de leur proposer un biberon d’eau sans sucre, très régulièrement, toutes les 30 minutes par exemple. C’est simple, si le petit a soif il boira. Sinon, il refusera le biberon. Mais s’il devient somnolent ou au contraire très excité, si sa peau est sèche ou présente un aspect inhabituel, comme « parcheminé », s’il est fiévreux… contactez au plus vite le 112, numéro unique des urgences en Europe. La déshydratation évolue très vite. C‘est une véritable urgence médicale ;

Les personnes âgées : avec l’âge, elles perdent progressivement la sensation de soif. Pour éviter le risque de déshydratation, elles doivent boire chaque jour au minimum 6 à 8 verres d’eau, ou de toute autre boisson non alcoolisée. Même si répétons-le, elles n’ont pas soif.

© Agence Destination Santé