Santé vie pratique

La châtaigne

Destination Santé

Destination Santé / 13 novembre 2017

Originaire de Perse, présent en Europe depuis l’âge de Bronze, le châtaignier a depuis toujours été considéré comme un arbre nourricier.

JPEG - 57.9 ko
Photo Phovoir.

La châtaigne est consistante car riche en glucides et en fibres, la chair farineuse et douce de ses fruits regorge aussi de magnésium, de vitamines E et de vitamines B, de calcium… Elle a donc toute sa place dans la composition de soupes ou de gâteaux, en accompagnement de volailles, ou juste grignotée grillée à l’heure du goûter et du dessert. Seul bémol : sa haute teneur en calories incite évidemment à rester raisonnable pour qui surveille sa ligne. Et attention, les personnes allergiques à l’avocat s’avèrent le plus souvent également allergiques à la châtaigne.

Ne vous fiez pas à leur apparente robustesse, les châtaignes s’abiment vite. Préférez les coques bien brillantes, c’est une garantie de fraîcheur. Traquez les trous, ils signent la présence d’un ver ou d’un insecte. De retour à la maison, peaufinez votre sélection en plongeant votre butin dans l’eau froide : les châtaignes qui surnagent sont sèches ou creuses, et donc bonnes à jeter. Il ne vous reste plus qu’à les préparer sans tarder.

© 2017, Destination Santé