Santé vie pratique

Les bons mots pour parler du vieillissement

Destination Santé

Destination Santé / 24 octobre 2017

Evoqué de manière trop caricaturale ou négative, le grand âge souffre d’un vocabulaire discriminant et peu empathique. C’est ce qui ressort d’une étude de la Fondation Korian pour le bien vieillir [1] qui s’est penchée sur les mots utilisés pour qualifier nos aînés.

JPEG - 36.6 ko
Photo Photographee.eu

« Démence », « grabataire » ou encore « Alzheimer »… les mots pour désigner la vieillesse restent trop souvent approximatifs, réducteurs, voire inappropriés. Face à ce constat, la Fondation Korian pour le bien vieillir a lancé une étude pour identifier les champs sémantiques utilisés pour parler des personnes âgées. Après une première étape de la revue de la littérature, elle a analysé, en partenariat avec Médiascopie, plus de 185 mots et expressions utilisés au quotidien. Parmi eux : « les vieux », « le troisième âge », « mieux vieillir », « démence », « continuer à marcher »… Ces mots ont été évalués par un panel de Français avec l’objectif de définir « les mots de demain pour le dire ».

Cette évaluation a permis de dresser sur une base comparative et objective une liste de « mots justes ». C’est ainsi que la Fondation vient de publier le « Guide des mots du bien vieillir ». Au fil des pages, les auteurs précisent les expressions à bannir et celles à privilégier. Objectif, parler positivement du grand-âge, de la dépendance, de la maladie et des maisons de retraite.

Par exemple, mieux vaut dire « aînés » que « personnes âgées », « perte d’autonomie » que « dépendant », ou encore « prendre soin » par rapport à « prendre en charge ». Il est par ailleurs plus positif de privilégier les verbes actifs comme « continuer », « maintenir », « garder » que les tournures négatives. Vous pouvez télécharger « Le Guide des mots du bien vieillir », Collection Les Essentiels de la Fondation Korian pour le bien vieillir, sur le site www.fondation-korian.com.

© 2017, Agence Destination Santé

[1La Fondation Korian pour le bien vieillir, septembre 2017