Santé vie pratique

Les tapas, l’apéritif à l’heure espagnole

Destination Santé

Destination Santé / 7 novembre 2017

Originaires d’Andalousie, les tapas sont désormais dégustées à travers le monde entier.

JPEG - 56.3 ko
Photo Phovoir.

Selon la légende, elles étaient au départ offertes en accompagnement des verres de vin servis dans les bars, les petites coupelles posées dessus empêchant les insectes de tomber dedans. Le choix était alors assez restreint et se résumait à des olives, du fromage, du jambon, du chorizo…

Aujourd’hui, les possibilités sont quasi-illimitées. Tout peut être considéré comme une tapa, pourvu que la portion proposée soit réduite. Car qui dit tapas dit multitude de petits plats posés entre les verres de vin, de bière et de sangria pour être partagés entre amis. Comme le rappelle Ines Ortega, fille de la célébrissime chef espagnole Simone Ortega avec qui elle a co-écrit « Le livre des tapas » paru chez Phaidon, « nous les Espagnols aimons les tapas pour la philosophie de vie qu’elles représentent. C’est un moment de détente, de plaisir et d’échange. »

Quoiqu’il en soit, certaines tapas sont emblématiques de la tradition ibérique. Impossible de passer à côté des croquetas (croquettes au jambon et/ou fromage), des patatas bravas (pommes de terre en sauce), du pan con tomate (pain à la tomate), des pimientos de Padrón (petits piments verts doux revenus à l’huile d’olive et généreusement salés), des tortillas de patatas (omelette aux pommes de terre et aux oignons) ou encore des chipirones en su tinta (encornet à l’encre).

© Agence Destination Santé