Santé vie pratique

Morsures de serpent : comment réagir ?

Destination Santé

Destination Santé / 7 novembre 2017

L’année dernière, 369 cas de morsures de serpent ont été rapportés en France. Les vipères sont des espèces venimeuses. Si leur morsure est rarement mortelle, il n’est pas inutile de rappeler quelques conseils de prévention et de soins.

Après la sortie d’hibernation des reptiles, la majorité des morsures de serpent survient entre avril et octobre. Qu’ils soient venimeux ou non, les serpents ont tendance à fuir l’homme. Ils ne mordent que pour se défendre [1], lorsqu’un individu leur marche dessus par exemple.

JPEG - 63 ko
Photo Phovoir.

Pour prévenir la morsure, le bon sens est de mise :

Evitez d’approcher un serpent, même s’il est immobile et semble mort ;
Evitez de soulever des pierres, sous lesquelles ils peuvent se terrer ;
Entretenez votre terrain, les herbes hautes peuvent représenter un refuge idéal ;
En randonnée, privilégiez les chaussures montantes et les pantalons.

Si jamais vous deviez être mordu, quelques précautions s’imposent :

Assurez-vous qu’il s’agit bien d’une morsure de vipère. La blessure a la forme de deux piqûres, tels deux crochets plantés dans la peau entourés d’une auréole rouge. Si ce n’est pas le cas, vous avez sûrement affaire à une morsure de couleuvre, non venimeuse et donc sans gravité ;
Appelez le Samu (15) ;
Rassurez la victime ;
En attendant l’arrivée des secours, mettez la victime en position latérale de sécurité, nettoyez la blessure à l’eau et au savon puis appliquez un antiseptique ;
Otez les bagues, les montres, les chaussures et tout ce qui peut serrer la zone mordue car celle-ci va se mettre à gonfler ;
En cas de douleur, utilisez uniquement le paracétamol et en aucun cas un anti-inflammatoire, ou une aspirine qui augmente le risque de saignement.

Certains comportements, pourtant réputés comme efficaces sont à proscrire. Ainsi, n’incisez pas la plaie. Cela pourrait surinfecter la morsure ou favoriser la nécrose des tissus. L’utilisation d’un garrot est à éviter. Le venin se répand tout de même dans le corps et cela peut également provoquer des nécroses graves. Les bagues et bracelets doivent donc être retirés sous peine de jouer le rôle de garrot. N’essayez pas d’aspirer le venin. Enfin, tout ce qui accélère le rythme cardiaque de la victime est à éviter comme le fait de la soutenir en position debout ou de lui faire consommer des excitants (thé, café, alcool).

© Agence Destination Santé

[1ARS Pays de la Loire, consultée le 18 juillet 2017