Droits humains

À l’initiative de « Prends un asseoir » : Noël solidaire

Passerelle entre liberté et enfermement

Marlène Sitouze / 31 décembre 2018

L’édition 2018 de la traditionnelle opération de « Noël Solidaire » lancée par l’Association « Prends un asseoir », présidée par Guy Zitte, aura permis de consolider la passerelle jetée par l’Association depuis sa création entre ces deux univers : le monde carcéral et celui de la Liberté. Par ailleurs, elle aura également permis de donner encore plus du sens et de corps au Vivre Ensemble en permettant à des jeunes lycéens de concrétiser leur projet d’école à l’occasion de cet événement donné en partage à l’ensemble des familles et des enfants des personnes détenues au Centre Pénitentiaire de Saint-Denis. Retour en récit et en images sur cette lumineuse journée axée sur l’humain, le respect de sa dignité et l’amour de l’autre. De manière inconditionnelle.

JPEG - 121.8 ko

L’édition 2018 de l’opération « Noël Solidaire » lancée par l’Association « Prends un asseoir », présidée par Guy Zitte, dans le cadre d’un partenariat avec le Lion’s Club de l’Est a enregistré un franc succès sur toute la ligne .
Cet événement a permis aux familles de personnes détenues au Centre Pénitentiaire de Saint-Denis de vivre elles aussi cette fête dans la joie, même si l’émotion de savoir leurs proches tellement proches et, en même temps, si éloignées d’elles était palpable.

La chorale Manasse de Basse Vallée a assuré l’animation musicale tandis que des jeunes issus du lycée Marie Curie de Sainte-Anne ont fait rythmer cette journée sur les airs de la Solidarité :
« Dans le cadre de nos études, on devait avoir un projet lié au Social en respectant deux critères : analyse et conception. Nous en avons donc monté un qui correspond au thème de Noël avec des ateliers de maquillage, coloriage, peinture, confection de sapin… », nous a déclaré Corenthy Rahima, l’une des élèves qui, à l’unisson de ses camarades, confiait sa joie « de pouvoir consacrer une journée à tous ces enfants et à leurs familles ».

Au local de l’Association, la joie était en effet sur tous les visages, même si, bien évidemment, les sourires ne s’affichaient plus comme avant. La mine contemplative, certaines mamans suivaient le travail de leurs enfants tandis que d’autres avaient opté pour la surprise en choisissant d’attendre le retour des marmailles à l’intérieur pour découvrir enfin leurs œuvres.

La joyeuse ambiance était de mise dès l’entrée avec la dynamique équipe du Club de l’Est Albius : Christian Martin, Annie Darencourt, Annick et Gilles Boucher, se sont fait un plaisir de remettre leurs présents aux enfants qui par ailleurs ont posé avec joie avec un Père Noël particulièrement dévoué en ce jour. Entre deux parloirs, le Père Noël avait revêtu sa casquette de Chef d’orchestre de la Chorale Manasse, se transformant également en cavalier servant de toutes celles désirant faire quelques pas de danse sur la piste du local.

L’édition 2018 de cette action inscrite depuis sa création par l’Association « Prends un asseoir » aura véritablement constitué une nouvelle brèche dans le mur de l’indifférence et de l’intolérance entre le monde du DEOR et celui du « ANN DAN », consolidant ainsi la passerelle jetée entre ces deux univers notamment par l’Association. Une passerelle à renforcer au fil des jours et années nouveaux, histoire de donner sans cesse au Monde des expressions de l’Humanité dans toute sa splendeur !