Droits humains

Covid-19 : décennie perdue pour le développement ?

114 millions de nouveaux chômeurs et 120 millions de nouveaux pauvres

Témoignages.re / 27 mars 2021

Le rapport 2021 sur le financement du développement durable indique que l’économie mondiale a connu la pire récession depuis 90 ans, les segments les plus vulnérables de la société étant touchés de manière disproportionnée. Selon l’ONU, quelque 114 millions d’emplois ont été perdus et 120 millions de personnes sont retombées dans l’extrême pauvreté.

JPEG - 89.6 ko
Photo Toniox.

Dans une déclaration, la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a déclaré que la pandémie prouvait que « les catastrophes ne respectent pas les frontières nationales ».
Selon elle, « un monde divergent est une catastrophe pour tous » et « il est moralement juste et dans l’intérêt économique de tous d’aider les pays en développement à surmonter cette crise ».
La recherche montre comment la réponse inégale à la pandémie a amplifié d’énormes disparités et injustices au sein des pays et entre eux.
Au total, quelque 16.000 milliards de dollars ont été investis pour combattre les pires effets de la crise, mais moins de 20 % de cette somme a été dépensée dans les pays en développement. En janvier de cette année, seuls neuf des 38 pays ayant mené des campagnes de vaccination contre le Covid-19 étaient des pays développés.

Risque élevé

Environ la moitié des Pays les moins avancés (PMA) et des autres pays à faible revenu présentaient un risque élevé de surendettement avant la crise. Aujourd’hui, la baisse des recettes fiscales a fait exploser les niveaux d’endettement.
Selon le rapport, la situation dans les pays les plus pauvres du monde est très préoccupante. Dans ces États membres, la réalisation des objectifs de développement durable pourrait prendre dix ans de plus que prévu.
Le document comprend des recommandations concrètes, appelant à une action immédiate des gouvernements.
L’une des propositions consiste à financer intégralement l’Accélérateur d’accès aux outils contre la Covid-19, qui a encore besoin de 20 milliards de dollars supplémentaires pour 2021. En outre, les pays devraient respecter l’engagement de 0,7 % d’aide publique au développement et créer de nouveaux financements pour les pays en développement. Les États peuvent également soutenir l’allègement de la dette de ces mêmes pays.