Droits humains

Droits des femmes : une lutte quotidienne

Rassemblement de la CGTR

Manuel Marchal / 9 mars 2021

A l’appel de la CGTR, un rassemblement s’est tenu hier matin sur la Place Paul Vergès à Saint-Denis. Des syndicalistes ont successivement pris la parole pour souligner que la lutte pour les droits des femmes restent un combat quotidien, et ne s’arrête pas au 8 mars.

JPEG - 101.8 ko

La CGTR appelait hier à un rassemblement à Saint-Denis à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes. L’événement s’est tenu sur la Place Paul Vergès, avec comme participants, outre la CGTR, des syndicalistes de la FSU, du SAIPER, et une délégation du PCR de Saint-Denis avec Julie Pontalba et Alain Gravina notamment.

Cette rencontre a rappelé combien l’inégalité des salaires reste persistante. Cette inégalité existe aussi au niveau de l’accès à des postes à responsabilité. Dans notre île où le taux de chômage est trois fois plus élevé qu’en France, les discriminations sont très importantes. Ce sont les femmes qui sont majoritaires à occuper des postes à temps partiel, avec donc un salaire partiel.

Face à cette situation, le combat à mener est quotidien et ne s’arrête pas au 8 mars, ont également rappelé plusieurs interventions.